jeudi 25 décembre 2014

EUROPE ET FRANCE À VENDRE

EUROPE ET https://lh3.googleusercontent.com/2X7UBNyrlwmBrJoWPpMIxH_08rIOBXgvY9ssPZE1-RwK8kZqQyXaf8CJTro46W6-29ZfW22OXljNn_I3GeHOcgA6zZQpyGnbE22CWVXR0eBp1R7yr1gOJXyjxc5ZBsX8oEJiD9uogb2Khk97cumrhQ0_CtGnzQrZf5JFscG6WUFV3KI47-Fuow6qIu1h4NuAz8_GZL5JPCa1ygvp3eJj1_HewjLO5N5QYRLiHY99_hz-HYrybEZbmq5o4Q4EDBERRzRZ3yehVTCSuomFZvntGK6b16imRNM3tyHgVei0bI_72EUjiRUz9x7ZUoOCKYoEw_Ux0SqMbFxap-3T0jVsIachfV4HdNFRDQD09qXkn-Xt_AJHphpyVT4FExH3Z1kmWrM4IYnDnT-SV041VjRnr81FaFn45qeqjP8grvtgxKRoH5WyRPUaFRY4Vx0ZgMAvinwZzCDmkOfvPrfpjgbxCuK9wffI2kj75o63grG_KhDVCtWkMJeQGeyIoTbPhKw4sLAVCfCgCKYwKIMoUTbLlLDPPWHjvcPP6bf2Kkw-rCtqRYzcW3am017LuWoXov4eZvlYYA=w51-h71-noRANCE À VENDRE
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/I713G_lgd4hwhzvuB_Hp6zR156axtLcrRj4Jdsp7LyldUT3GEJbWpXaP-FsBDDxVLgjmtxwp-DVKhorO9AY5y-nYIKi8xMuRJZwQ6A0_JPRX5uyq3WNZvR1qz6anB7LjQAL-FpyjmMEViniLxvt7chpBDrl0jCo6GoOgqT_ZvlV-PPS3GQtb4EcAt1nr6ECgLweI182hke9_gEGIPbe0jM32q_XKMHHypaw1m-2Sy3QYAbTakb1Wk0pDhqw2cskGIBlxT0eRzSTftg8uYnVbW8_jr70_5u8y5ycTWbQCWZBFYKJEs1KZEWQMs0s3pG4ePsfsRsQ3XpjmERKuNjeZAcA6NAH2DTl6BF5aX9zk4nChmqAcLfPmqaoRPJut26bYS_7S8GrAsfmW9LKVRkAXHc1noBS8Sc0QAViwa9usF4CTX1MGGZf0VHfj-Wb0gFckSVVfWc_138qXkNFMrmkTwrWkireCJW_6-3E6M2bQ6sJfIwiJVMx4HtD7cFMzy0JL4vxcB0MuhNVb4zD1UFEepU1uW7IVaeJbLw-GDxm1CpoRYcGJ7_JEH2RbrgBl6bQak-eN7A=w300-h199-no
.
.
.
ENDETTEMENT MONDIAL AU 12 DÉCEMBRE 2014
12 DÉCEMBRE 2014 JOVANOVIC.COM
.
1. JAPON dette publique de 243 % du PIB
2. GRÈCE 317,499 milliards d’euros, soit 174,1 % du PIB
3. ITALIE 2168,855 milliards d’euros, soit 133,8 % du PIB
4. PORTUGAL 224,129 milliards d’euros, soit 129,4 % du PIB
5. IRLANDE 209,702 milliards d’euros, soit 116,7 % du PIB
6. CHYPRE 19,365 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB
7. BELGIQUE 433,274 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB
8. ÉTATS-UNIS 18004 milliards de dollars, soit 105 % du PIB
9. ESPAGNE 1012,606 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB
10. FRANCE 2023,668 milliards d’euros, soit 95,2 % du PIB
11. ROYAUME-UNI 1552,344 milliards de livres sterling, soit 88,4 % du PIB
.
[...]RUSSIE : 13 % du PIB, lire ICI LE PDF DE CIMB.CH
.
.
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Xb2ToSmYJinZP88ZJRdR0Zd4xW4e8xa7l5P3gkk_8LrCyzfkRTPVc_a5OhXStuOc_MkGjY1Mfxe9PLF8ljOSjnem6iQBiZerZxT7AD6v22lgiO2eP5TdnoPt0_5YR7hQu2fUk3J8p8N78KpjDVLMnmivIinZJIMcUV8z-7f8QEtTWfxXqFHRRHGK6EInisu9JGdFDfSm78qK6h2OsYX4FByebyxRNEl1RD4EWt9d59HfD-nzAZHWl_DVpriLJSW9hmwH29AJj0hoGdIpzRbjWNLcObmZznyqLLkK9qXGGkTGUfNwTdlZPXqrxIw-6P47o0JQxvpLASU90k7mS3Dj5sizARYe1fMDv_wN3jc1LrKZooVbWuae5BPKsjFNnIO5J6i9e3KXr7ma2h5EveFmOXTycPoYQ5usiX0DxC4mWgiEOLJyUrjSDCm5u2v85nPFPbK0rGqo6qY5QZ5q6Ho4jSzAyLwTrkm-4zXbKu6OFGNHjzob-x5z72oNSNMkEnL-bsGTGJHw65hFvrvDFP7fwnyS0xGHnRIasoqreY1CZGfVrL9kseIFg5hz6x9yuxf1tda5wQ=w84-h57-no EUROPE À VENDRE (VOIR VIDÉO CI-DESSUS)
27 AOÛT 2014 LES MOUTONS ENRAGES
.
AVEC LA CRISE, LA PRIVATISATION DES BIENS PUBLICS S’ACCÉLÈRE PARTOUT EN EUROPE. UNE ENQUÊTE ÉDIFIANTE SUR LES BRADAGES EN COURS DES PATRIMOINES NATURELS ET CULTURELS.
https://lh3.googleusercontent.com/eFYGdzQauuXcMcd5GL1WU1e2_EmjnI0pogG64uVXRoyC4C5qWr5Pa8vbWSuNcIh_JnhfSVPEHhqCEUqHO5AzegBshthX10r3QR7ZxKvXRStegZjP2vFsieWGkVzsEh7yZKL3KsG4TS6lNQfmfTghakvRFBukqaxUfZkbH31Mx1hj01iB8Mzhc-Yt924VXvKxBG2WNPTXwrSdLwCV4TgWFb2xpKm2wHGctoXe_phTuBW_I7BY6IC6XQwy1mvCEF5JTEODsGrf4Za9hiVOJzakU21jiZw4Gx4UqQ2D7n_gdYNRUWK05bkX1m5DOgnrEDxEloC6ZD_phY1w_ZUVkRmU17380X4eCdlIdi38snv3TUz0n7bTxvGqvWSB7V3pMUY6RmLGkrSmhE3sGNZWRkAzR1nhL1nBU_ew8-IY-GgISj37kPx4Lk12_paRXcWa5PoaUU-uOUo8sFXvGR2phXT-oWc2vEoxaTjH2xGoYsNFGJabDK-KRaWnGrPgKkYMWzAZ-me8pstxqKH1ppOI1lIAJeGacagMePP1MXklbQPcq93nGJijSLfpwulwAo2_dFo7BBE_sg=w84-h57-noMontagnes à vendre dans le TYROL oriental pour 121 000 euros ! En 2011 en AUTRICHE, l’annonce suscite aussitôt la convoitise de sociétés, à condition que les deux sommets (2 600 mètres d’altitude), propriété de l’AGENCE IMMOBILIÈRE FÉDÉRALE (BIG), une institution publique, portent leur nom.
.
C’est en découvrant cette aberration que le réalisateur entreprend un tour d’EUROPE pour évaluer la privatisation en cours des biens publics. Un état des lieux stupéfiant, tant la crise justifie la vente à la «découpe» du patrimoine naturel et culturel par des municipalités, régions et gouvernements soucieux de renflouer leurs caisses.
  https://lh3.googleusercontent.com/VNpLddeTrxozSgNde-ACIfRo3FFdwk-5kAj0Fn1vMMkxQ-xZfFXAN6P-1dYTQHj9jcJpcRmB_GectpiYsh-J8gy2mnoAHmXhd1MIMsAn2ryIuAhcWt9MwZxE4_yXVnC_E9kETl9LwsBNv2vQGSVo8Bfs4m-ivStq8mNR5_Rq3GPKAxIj_OzqmDzt4Rif9Nmx9H3nlZ-qiR4NdPZzu8EmeNe-Km-TaG4JQMBmhE03zBskPDVvPVGJX1mAvuI7qZXU7mSvk11tU0qMlviW67mbWdJjoCojyqbjjBhq5YeaNAhZP4xp1DStbLDGZoqAKBbxbSk1kWNXHxFMKklgl4dYdnfLSQqZLO-0B4mNE8PRB31VNrPfn68HHLiiOv6M2dcvWV8h7TCkLspcxmy_l5ezZtfUI4Wn8mhBn58o01o2m5I70dOV1OQF0zHUBHqgFTTdBIbi4F9CdkJnHW4eQp1AJk61e9RAC9j5sb4Bj8uTOGmmT9AspHt85xNHDGxhVBs-GJvcN0mhG2HDBKFTxkWYBL2QR-LvyUcqp3iC43gsD8uyjQk6ZF45XhWiXQATPxJrDwR49A=w84-h57-noEn IRLANDE, l’État, au bord de la banqueroute pour avoir épongé les dettes des grandes banques, est prêt à brader toutes les forêts de l’île, mobilisant des milliers de personnes en colère.
.
CYNISME TRANQUILLE
  https://lh3.googleusercontent.com/XgY4xyF_g7-eiHb08Oeg3m3A4_k0wALzZdb0bDEkReNuFCLq-CCAezKbPeh8Ga03Hl5YIxA9-5hIfvnlUVS9kV3785Mnrdq19kRXFTYP3QL2lnP6NrYXiV8fPgy41n_G_KSn2i_wwfnvTF-0pSFwxlE1kHc8ae-TCp7Kh_By4YpCqw3qWq9bWzsJ7vBBC2dq0t4784kqsnqEAy-kjhvVeX5MRr-36XsBgIDsvtMjWDtYLrJwIJ_50K4HEQN_DZd0JBIzVg5HifNIomNWQ-3tjyy6-mZ_mYnNKakfGzfSyZfX_V1QWmRI4WStbGODizu9mkhHPkw5yynn3Cz_kZLV2-vcWE5LeqKV2Jsd2_I0suyysOozDEglDGNCYF_g5v_9saH7I6fcQVv-g4GaGon7Zrcn0dzWQK2knzYpS61zHUIwP78TWYFl2EeRSyR1RokvwVBfha5iRfkzQdXCGC01-QLbrpzbsSYkUZ0yFvXHOxL-2qPs2-GKkyN_frAwTGu5sLhzjS1F0ITaKHJgqMQR7SuLf727MrntgNTNMGAOX_PEBXjvPVwy6QLrPXND4YJcj-Ijfg=w84-h57-noÀ PARIS, c’est l’HÔTEL DE LA MARINE, place de la Concorde, que France Domaine souhaitait céder pour un bail de 99 ans à des investisseurs privés, avant de renoncer face à l’opposition au projet.
  https://lh3.googleusercontent.com/Q0sOYtPHeyFkTcgHrEUi3NsIBLMR9GUeNYsfEDIstc8JQA74FsJwwgefej6x4HVeUSjLxI5qq97okKcaUtydbV-yoLDcucWrRaBcyIU_Rop3D8vL2ERBgGJUPQSHFFZ5bqEqOxoflMI5FbGpTzG4cfWFTVsE7B3DAUdto9qrGKvmH8JpPM2SySMbWziLc-G0FtZfhQupS2-yJ5vdriziZb2r4YcxKVSJVbj67KzxqMWaZJmX2O-9lIoFv6xT5S338aJ9dQMJNO_s9syVzAaf_Lv9cJPWeZUI3lGZVwoeV6j1koK-2ZiuI1WcKagalyC8N3gcUJW5En3KiKMPfEHFsJRcAxGU9aX5B7QkPzYY7msGYTnVWH2agrFbB9JjzIK-4XpNBTceIwm-zj_XTfgI4ACX17t0pUi6HsaJUjBSW0Tlq9vo_cj94aoLYvZ-PibormjzQv-WiCLK2pmCjIT4L9KO1jdewqDtcQP8ZA5w0EFn4wOF1swnSERBYHTsUh2eirAGrpblUdbYCZ4wUOKksT0bIN0jzBIaalU1rSFMoufUKCGUqLYSlKhoMuh-tOdTqW8Mpg=w84-h57-noBERLUSCONI, lui, envisageait même de privatiser les vestiges de l’Antiquité, y compris LE COLISÉE, dont la restauration, urgente, est aujourd’hui financée par DIEGO DELLA VALLE, le PDG de TOD’S.
  https://lh3.googleusercontent.com/tWpZ-UxxJAsdpmSbGkacsu9sTSTMPB8kSyq8DD-Q9OMAVkoWXY30LpIqFGR3K0ycdzuLOzR67MgkYCFU6zb5pl1MjKe9gFoyR6PbGPJINPO3sA3ZDG5EILXmBNaa5-HEw2ZpASXl283iDAukfdGr2QtxfbQ8oXkQ0OtMRKUNXoTk7e_K1jJWUNrbUt7iBSZznaomcNWj9mwCJau3HOzJFDGfHgic4xpbnwz4b1cTVOFoLdvsA-SIiAlrwT2ak0KJwHfY1ep4VEJ1txxX4vUwpFW8i-j_nMYyMqkRj3fbHEiGY0JdaFkb86O50oKUSUA0CQ-Q4BDVlinlP1d74dkUMkenjgZRpBuVzLvYvw-tbcJpCUxXRd4G8gSzWdeHPaA44sq9qEUJgc3k2oLNOa6Vojgad4tdu9qQswOlQaJ7a6C_LiVUoInaqbdJJx1fJctd5vbc8n0evyujb8DGQ4tX43AFMnkF9EiUuacTixvtWVfhDIDBkSeDI7w4DwmL8oatMmnXF5M7yXcZD2HxBm9qDLxy692VK5Bi2nX0lkNI8qP1XFh2skEIE-iQ92kRDACqDmmx_A=w84-h57-noBERLIN craint de perdre la mémoire de son Mur, sous la pression de la spéculation immobilière
  https://lh3.googleusercontent.com/roLLeac2Zfv-3aMSoJdpmI5bmCRfvSepXQA5LY5n35RDhgLpkvoyFaod0CDco2mQPIeFArRLfbiTK5zJJ5cQIXHqmFjIyf4jEbxsdEtT1JqN4QVGCIlRdA5P58CoZLpF6SD8bcQDCjUYcfgAl5_nBNIWh_TplDYPdOH1HK3fu5_B1H3DpRHHKLOhY3MFw_0N4R-TPDth2ipqMgpwIUzsAWq6ggUR4vsqrKTvBbG2biA4sEtwPNh-ktSfYS1ry68RtZ1jmLTtY-n_OxBOlTjI8Ec5b1i3PpP5UcO_zC5VWQnQj_HHVn8SdcPRsU_zZkLRo7GnE7fVdCIm8dJy80czRZY_1Rxfyob06AEWxcnKwDBmiAaCGGcsojjLypvIH0fY30CVlYq1aU_cZEzgmW7XVVmRruSzkVpj5zsLtF2CWgQXDO5h1Yuvplq1YAKjwkRTAsnE0s51pAkRDSrobCCZkRijCSp0QxfvE1DPg6gUeuq5RY-_3MbgUZCV3LLPtqz7Cd1y2Ol-KMtVHz_nS12VzKkKrwywGMAB9SfidJe82ZfNVY9oZ_5BmIYlquu_SULpbZA6eA=w84-h57-noLa GRÈCE, encouragée par la troïka (FMI, BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE, COMMISSION EUROPÉENNE) met en vente des terres et îles vierges, convoitées par des chaînes du luxe, des promoteurs et des milliardaires. Entre cynisme tranquille des uns et résistance fragile des autres, une enquête éclairante sur un phénomène qui menace la liberté des citoyens de l’UE à décider de l’aménagement de leur espace public, urbain ou naturel.
.
Finalement, cela rejoint l’idée même du TRAITÉ TRANSATLANTIQUE, tout doit être vendu si cela peut rapporter plus d’argent, à commencer l’UE qui a été bradée aux intérêts des ÉTATS-UNIS…
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Xb2ToSmYJinZP88ZJRdR0Zd4xW4e8xa7l5P3gkk_8LrCyzfkRTPVc_a5OhXStuOc_MkGjY1Mfxe9PLF8ljOSjnem6iQBiZerZxT7AD6v22lgiO2eP5TdnoPt0_5YR7hQu2fUk3J8p8N78KpjDVLMnmivIinZJIMcUV8z-7f8QEtTWfxXqFHRRHGK6EInisu9JGdFDfSm78qK6h2OsYX4FByebyxRNEl1RD4EWt9d59HfD-nzAZHWl_DVpriLJSW9hmwH29AJj0hoGdIpzRbjWNLcObmZznyqLLkK9qXGGkTGUfNwTdlZPXqrxIw-6P47o0JQxvpLASU90k7mS3Dj5sizARYe1fMDv_wN3jc1LrKZooVbWuae5BPKsjFNnIO5J6i9e3KXr7ma2h5EveFmOXTycPoYQ5usiX0DxC4mWgiEOLJyUrjSDCm5u2v85nPFPbK0rGqo6qY5QZ5q6Ho4jSzAyLwTrkm-4zXbKu6OFGNHjzob-x5z72oNSNMkEnL-bsGTGJHw65hFvrvDFP7fwnyS0xGHnRIasoqreY1CZGfVrL9kseIFg5hz6x9yuxf1tda5wQ=w84-h57-no .
L'EUROPE EST À VENDRE
7 SEPTEMBRE 2014 FRANCE NET INFO
  https://lh3.googleusercontent.com/u7_zyZ990cEt7Wr-SZYvjxcyQKCsCfP_bVGRUQ5HvFXmA7woO2maPjLFw3CiNrBs19sO0lIIlNzv14NOBQyKe8c7vUK0a7Nf_DIoW9lVKQhCtmFXJXgjyD18qyHi9lSdPMIwWwN-eMXGMagBnRy_zsP-lTUgP-mWjazS-ZubwPq_oX0VrhGiUlh8imSLaLBQ0QQ4UBMX3NLePH8bpN4hzToYMffTcKWZFYRNd6jCHpC-mnmJIp_A41fAWG3vMwtzgrrNyU0bvcS29BEt9vUzbwyAJzKAMnDCF98jhq6mNw2ZmDhwsZk61EtCzjNQJJFtMrZDgmDrC1dxqe2epGSK8nMC54xfr-24i3lFZfH2UGv67XaByyR3CKwWVsDVHQvgazIm7SwaYfBuCJ5SOzrEpbNafHkOgQrvomkqosBjw0XGoo6UWrAiupHT82kzign-1U4DKfMD9frte6lYnb64JW-IlhyIXvYV-BAr5l7lVQe9H4wCMi-xPVBI9CCsI8Eyd2O6L5nP8rokeozBoZv-ShRVyW9sz7vSv827-cJSFNYxkOnZJJqzQuRKUq_vrVQoJGxr7Q=w84-h57-noA l’heure de l’austérité, de la crise qui perdure en EUROPE, voilà que le PORTUGAL a vendu sa POSTE. L’institution vieille de 500 ans est une victime de l’accord TISA, l’accord sur le commerce de service. En résumé, tout ce qui est public doit être privatisé.
.
L’objectif étant d’ouvrir les économies nationales à plus d’investissements étrangers y compris dans le secteur public, comme l’eau, l’éducation, les transports et la santé, de même que dans le système bancaire et financier et ce, sans limite du nombre d’investisseurs avec un minimum de régulations nationales. Rappelons que ces accords ont été signé par nos dirigeants sans savoir de quoi il s’agissait. Et que ces derniers se sont faîtes dans la plus grande discrétion avec une cinquantaine de pays, dont la FRANCE et les ÉTATS-UNIS. La chambre de commerce américaine se réjouit bien entendu de ces accords secrets, dont le marché accessible est évalué à 1 400 milliards de dollars.
.
En décembre dernier, le gouvernement portugais avait déjà privatisé 70% de sa POSTE. Ce qui lui avait rapporté 579 millions d’euros. Avec la privatisation de ce qu’il lui restait, c’est un gain de 343 millions d’euros qui rentrent dans les caisses de l’État. L’austérité serait t-elle voulue ? Sommes nous les victimes d’une manipulation au profit d’autres pays , où plutôt de grandes entreprises privées qui viendront à nous gouverner ? Cela a peut être commencé. Pourquoi dit t-on que les riches sont de plus en plus riches ? Pourquoi nos politiques ont l’air si impuissants ?
https://lh3.googleusercontent.com/roLLeac2Zfv-3aMSoJdpmI5bmCRfvSepXQA5LY5n35RDhgLpkvoyFaod0CDco2mQPIeFArRLfbiTK5zJJ5cQIXHqmFjIyf4jEbxsdEtT1JqN4QVGCIlRdA5P58CoZLpF6SD8bcQDCjUYcfgAl5_nBNIWh_TplDYPdOH1HK3fu5_B1H3DpRHHKLOhY3MFw_0N4R-TPDth2ipqMgpwIUzsAWq6ggUR4vsqrKTvBbG2biA4sEtwPNh-ktSfYS1ry68RtZ1jmLTtY-n_OxBOlTjI8Ec5b1i3PpP5UcO_zC5VWQnQj_HHVn8SdcPRsU_zZkLRo7GnE7fVdCIm8dJy80czRZY_1Rxfyob06AEWxcnKwDBmiAaCGGcsojjLypvIH0fY30CVlYq1aU_cZEzgmW7XVVmRruSzkVpj5zsLtF2CWgQXDO5h1Yuvplq1YAKjwkRTAsnE0s51pAkRDSrobCCZkRijCSp0QxfvE1DPg6gUeuq5RY-_3MbgUZCV3LLPtqz7Cd1y2Ol-KMtVHz_nS12VzKkKrwywGMAB9SfidJe82ZfNVY9oZ_5BmIYlquu_SULpbZA6eA=w84-h57-noEn GRÈCE, autre pays fortement touchée par la crise, 3 millions de personnes sont sans couverture sociale et le salaire moyen à diminué de 20%. Il était de 817 euros en 2013, alors qu’il avoisinait les 1000 euros en 2009. Alors qui va acheter la GRÈCE pour renflouer ses caisses ?
.
https://lh3.googleusercontent.com/XgY4xyF_g7-eiHb08Oeg3m3A4_k0wALzZdb0bDEkReNuFCLq-CCAezKbPeh8Ga03Hl5YIxA9-5hIfvnlUVS9kV3785Mnrdq19kRXFTYP3QL2lnP6NrYXiV8fPgy41n_G_KSn2i_wwfnvTF-0pSFwxlE1kHc8ae-TCp7Kh_By4YpCqw3qWq9bWzsJ7vBBC2dq0t4784kqsnqEAy-kjhvVeX5MRr-36XsBgIDsvtMjWDtYLrJwIJ_50K4HEQN_DZd0JBIzVg5HifNIomNWQ-3tjyy6-mZ_mYnNKakfGzfSyZfX_V1QWmRI4WStbGODizu9mkhHPkw5yynn3Cz_kZLV2-vcWE5LeqKV2Jsd2_I0suyysOozDEglDGNCYF_g5v_9saH7I6fcQVv-g4GaGon7Zrcn0dzWQK2knzYpS61zHUIwP78TWYFl2EeRSyR1RokvwVBfha5iRfkzQdXCGC01-QLbrpzbsSYkUZ0yFvXHOxL-2qPs2-GKkyN_frAwTGu5sLhzjS1F0ITaKHJgqMQR7SuLf727MrntgNTNMGAOX_PEBXjvPVwy6QLrPXND4YJcj-Ijfg=w84-h57-no Quant à la FRANCE, elle suit le même chemin. Après la vente d’ALSTOM aux américains cette année, et alors que les négociations de l’accord TISA devraient s’étendre jusqu’en 2015, la FRANCE vendra t-elle aussi ses écoles ? Qu’allons nous apprendre à nos gamins demain ? Les bienfaits du libéralisme ?
.
Pendant ce temps, on se complait à manger du MAC DO, à regarder des films où le héros est toujours américain, à se demander comment faire pour ne pas payer 60 euros la place à EURODISNEY, voire à se divertir en regardant TF1 qui vend du temps de cerveau disponible pour COCA COLA (paroles de PATRICK LE LAY, PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL DE TF1 de 1988 à 2007), pour que ce que j’écris n’ait aucune importance.
.
L’EUROPE est à vendre, réjouissons nous…..
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/roLLeac2Zfv-3aMSoJdpmI5bmCRfvSepXQA5LY5n35RDhgLpkvoyFaod0CDco2mQPIeFArRLfbiTK5zJJ5cQIXHqmFjIyf4jEbxsdEtT1JqN4QVGCIlRdA5P58CoZLpF6SD8bcQDCjUYcfgAl5_nBNIWh_TplDYPdOH1HK3fu5_B1H3DpRHHKLOhY3MFw_0N4R-TPDth2ipqMgpwIUzsAWq6ggUR4vsqrKTvBbG2biA4sEtwPNh-ktSfYS1ry68RtZ1jmLTtY-n_OxBOlTjI8Ec5b1i3PpP5UcO_zC5VWQnQj_HHVn8SdcPRsU_zZkLRo7GnE7fVdCIm8dJy80czRZY_1Rxfyob06AEWxcnKwDBmiAaCGGcsojjLypvIH0fY30CVlYq1aU_cZEzgmW7XVVmRruSzkVpj5zsLtF2CWgQXDO5h1Yuvplq1YAKjwkRTAsnE0s51pAkRDSrobCCZkRijCSp0QxfvE1DPg6gUeuq5RY-_3MbgUZCV3LLPtqz7Cd1y2Ol-KMtVHz_nS12VzKkKrwywGMAB9SfidJe82ZfNVY9oZ_5BmIYlquu_SULpbZA6eA=w84-h57-no
GRÈCE PAYS À VENDRE
20 JUILLET 2015 SPUTNIKNEWS PROTO THEMA
.
Le milliardaire américain WARREN BUFFET et le magnat italien ALESSANDRO PROTO ont acheté l'île grecque de SAINT-THOMAS, s'étendant sur 121 hectares au cœur du golfe Saronique, en MER EGÉE. L'acquisition de l'île a été conclue la semaine dernière pour un montant de 15 millions d'euros, rapporte le journal grec PROTO THEMA.
.
Récemment, le célèbre acteur américain JOHNNY DEPP a acheté l'île grecque de STROGGILO, d'une superficie de 20 hectares, pour la bagatelle de 4,2 millions d'euros.
.
En 2013 le milliardaire russe DMITRI RYBOLOVLEV a acquis l'île grecque SKORPIOS.
.
L'ÉMIR DU QATAR, HAMAD BIN KHALIFA AL THANI, a acheté la même année six îles en MER IONIENNE, dans l'ouest de la GRÈCE.
.
La GRÈCE possède plus de 1400 îles. Faites votre choix.
.
Contrairement à ce que pensent des petits malins, qui croient qu'il ne s'agit que de propriétés privées, il s'agit bien de propriétés de l’État. C'est le gouvernement du pays qui a décidé de mettre en vente certaines îles.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Q0sOYtPHeyFkTcgHrEUi3NsIBLMR9GUeNYsfEDIstc8JQA74FsJwwgefej6x4HVeUSjLxI5qq97okKcaUtydbV-yoLDcucWrRaBcyIU_Rop3D8vL2ERBgGJUPQSHFFZ5bqEqOxoflMI5FbGpTzG4cfWFTVsE7B3DAUdto9qrGKvmH8JpPM2SySMbWziLc-G0FtZfhQupS2-yJ5vdriziZb2r4YcxKVSJVbj67KzxqMWaZJmX2O-9lIoFv6xT5S338aJ9dQMJNO_s9syVzAaf_Lv9cJPWeZUI3lGZVwoeV6j1koK-2ZiuI1WcKagalyC8N3gcUJW5En3KiKMPfEHFsJRcAxGU9aX5B7QkPzYY7msGYTnVWH2agrFbB9JjzIK-4XpNBTceIwm-zj_XTfgI4ACX17t0pUi6HsaJUjBSW0Tlq9vo_cj94aoLYvZ-PibormjzQv-WiCLK2pmCjIT4L9KO1jdewqDtcQP8ZA5w0EFn4wOF1swnSERBYHTsUh2eirAGrpblUdbYCZ4wUOKksT0bIN0jzBIaalU1rSFMoufUKCGUqLYSlKhoMuh-tOdTqW8Mpg=w84-h57-no
LE PORT DE CAPRI EST À VENDRE
24 AOÛT 2015 LE POINT
.
PORTISCO en SARDAIGNE, ARECHI À SALERNO près de NAPLES, TRIESTE sur la MER ADRIATIQUE, ROCCELLA JONICA en CALABRE et CAPRI, dans la BAIE DE NAPLES. Du nord au sud de l'ITALIE, les ports entrent en crise. En tout, le gouvernement transalpin a décidé de céder aux enchères 5 ports et leurs 2 500 places de bateau pour une valeur estimée à au moins 50 millions d'euros, dévoile le CORRIERE DELLA SERA.
.
Toutes ces «marinas» étaient jusqu'ici gérées par INVITALIA, l'agence nationale d'investissement dépendant du MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE. Mais, la mission de valorisation du patrimoine de ces ports, qui devait attirer les investisseurs, n'ayant jamais été faite, l'État a dû réagir. Les candidats ont jusqu'à la fin août pour déposer leurs offres.
.
LE MARCHÉ DU PORT : ENTRE PRIVÉ ET PUBLIC
.
À CAPRI, où 300 emplacements sont disponibles, c'est finalement la commune, déjà en possession de 51 % des parts du port, qui se porterait acquéreur des 49 % restants. En SARDAIGNE, en revanche, un entrepreneur privé serait sur le point de récupérer les 589 anneaux de la très chic MARINA DE PORTISCO. Celle d'ARECHI, quant à elle, est détenue à 70 % par la famille GALLOZZI, propriétaire du GALLOZZI GROUP, spécialisé dans l'industrie nautique. Seuls 30 % sont donc à acquérir.
.
Les nouveaux propriétaires auront du travail pour remplir ces marinas, occupées actuellement seulement à moitié, selon les chiffres du quotidien économique IL SOLE 24 ORE, quand celles des voisins français, croates ou grecs sont pleines à 90 %. Ils devront par ailleurs faire face à la concurrence des 57 nouveaux ports qui sont actuellement en construction en ITALIE, représentant 22 650 places en plus.
.
10 MILLIARDS D'EUROS À RÉCUPÉRER
.
À son arrivée au pouvoir en février 2014, le gouvernement de MATTEO RENZI (centre gauche) avait annoncé vouloir privatiser un grand nombre d'entreprises publiques dans le but de récupérer 10 milliards d'euros. L'an dernier, l'État avait ainsi placé en Bourse une partie de FINCANTIERI (chantiers navals) et de RAI WAY (télécommunications). POSTE ITALIANE (poste) devrait suivre en octobre.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Q0sOYtPHeyFkTcgHrEUi3NsIBLMR9GUeNYsfEDIstc8JQA74FsJwwgefej6x4HVeUSjLxI5qq97okKcaUtydbV-yoLDcucWrRaBcyIU_Rop3D8vL2ERBgGJUPQSHFFZ5bqEqOxoflMI5FbGpTzG4cfWFTVsE7B3DAUdto9qrGKvmH8JpPM2SySMbWziLc-G0FtZfhQupS2-yJ5vdriziZb2r4YcxKVSJVbj67KzxqMWaZJmX2O-9lIoFv6xT5S338aJ9dQMJNO_s9syVzAaf_Lv9cJPWeZUI3lGZVwoeV6j1koK-2ZiuI1WcKagalyC8N3gcUJW5En3KiKMPfEHFsJRcAxGU9aX5B7QkPzYY7msGYTnVWH2agrFbB9JjzIK-4XpNBTceIwm-zj_XTfgI4ACX17t0pUi6HsaJUjBSW0Tlq9vo_cj94aoLYvZ-PibormjzQv-WiCLK2pmCjIT4L9KO1jdewqDtcQP8ZA5w0EFn4wOF1swnSERBYHTsUh2eirAGrpblUdbYCZ4wUOKksT0bIN0jzBIaalU1rSFMoufUKCGUqLYSlKhoMuh-tOdTqW8Mpg=w84-h57-no
LE FLEURON ITALIEN PIRELLI PASSE SOUS CONTRÔLE CHINOIS
23 MARS 2015 CHALLENGES
.
Le groupe CHEMCHINA emporte la mise, aux termes d'un accord annoncé dimanche soir par le principal actionnaire de PIRELLI, la holding italienne CAMFIN
.
Le célèbre fabricant italien de pneus PIRELLI, fournisseur unique de la F1, va passer sous contrôle chinois. Le groupe CHEMCHINA emporte la mise, aux termes d'un accord annoncé dimanche 22 mars au soir par le principal actionnaire de PIRELLI, la holding italienne CAMFIN. L'accord de «partenariat industriel à long terme» prévoit la création d'une nouvelle société, BIDCO, qui sera le nouvel actionnaire principal de PIRELLI.
.
Cet accord complexe a été conclu entre Camfin et la société CHINA NATIONAL TIRE & RUBBER (CNRC), contrôlée par CHEMCHINA, géant chinois de la chimie. Dans un premier temps, CNRC va racheter les 26,2% détenus dans PIRELLI par la holding CAMFIN, avant de lancer une offre publique d'achat obligatoire sur les titres encore en circulation. L’opération prévoit un éventuel retrait du titre de la BOURSE DE MILAN.
[...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/eFYGdzQauuXcMcd5GL1WU1e2_EmjnI0pogG64uVXRoyC4C5qWr5Pa8vbWSuNcIh_JnhfSVPEHhqCEUqHO5AzegBshthX10r3QR7ZxKvXRStegZjP2vFsieWGkVzsEh7yZKL3KsG4TS6lNQfmfTghakvRFBukqaxUfZkbH31Mx1hj01iB8Mzhc-Yt924VXvKxBG2WNPTXwrSdLwCV4TgWFb2xpKm2wHGctoXe_phTuBW_I7BY6IC6XQwy1mvCEF5JTEODsGrf4Za9hiVOJzakU21jiZw4Gx4UqQ2D7n_gdYNRUWK05bkX1m5DOgnrEDxEloC6ZD_phY1w_ZUVkRmU17380X4eCdlIdi38snv3TUz0n7bTxvGqvWSB7V3pMUY6RmLGkrSmhE3sGNZWRkAzR1nhL1nBU_ew8-IY-GgISj37kPx4Lk12_paRXcWa5PoaUU-uOUo8sFXvGR2phXT-oWc2vEoxaTjH2xGoYsNFGJabDK-KRaWnGrPgKkYMWzAZ-me8pstxqKH1ppOI1lIAJeGacagMePP1MXklbQPcq93nGJijSLfpwulwAo2_dFo7BBE_sg=w84-h57-no AUTRICHE AÉROPORT DE VIENNE A VENDRE
13 OCTOBRE 2014 AGEFI
.
L’État autrichien obligé de mettre l'AÉROPORT DE VIENNE en vente. Et devinez qui a un œil dessus, les maîtres de la monnaie de singe australe, j'ai nommé l'AUSTRALIE, à laquelle on ne fait pas assez attention. En effet, très souvent les fonds kangourous ne sont juste que des paravents des fonds américains. Ca leur permet une autre approche discrète. «Le titre de l'AÉROPORT DE VIENNE a été réservé à la hausse lundi en BOURSE après l'annonce du projet du fonds australien d'infrastructure IFM GIF d'acquérir une participation non majoritaire. Celle-ci pourrait atteindre 29,9% du capital, pour un montant maximum de 502 millions d'euros. IFM GIF propose 80 euros par action, soit une prime de 29,7% par rapport au cours de clôture de vendredi». Avec une planche à billets on peut faire les offres que l'on veut... Vous avez vu: le monde anglo-saxon rachète tous les biens immobiliers des pays catholiques. Intéressant non ?
.
JOVANOVIC.COM
.
https://lh3.googleusercontent.com/3WwFS1ZjbA46TUaA2c-fE4yHIguA17306eE8Tn51fvEXdx1NN0rZvAq-vC0W9ocOwJbE33xMENRRpgiX6Xr92r9mLOMp90TDDxQk0VZNXBpG38r02AZBTk7K4VGBuBXJn9QGaxpcVptY0eecpLLhim30Fg-zn3DulocPIIgOerQR0A7v-P258uiGI4JI3B4I5ZhtaEcHSUQP_OqePCS3o0H1OaYyXaTDlCpwlWCT1GU0bahs3DVbiSPqJ04z9MJRmgzlEo3MwhDPGJC040mp7c07n1IapXiRC8KAN2EQqd46nGK6MEvNqbSDltylUXBc2BRAndxAZAT7waaM28uThNQ4Ugsdne-wjbVNiOLNtsPFK6Hh5QP_FFfWOgsV53S2rPiFtObStkKlfq4OfiNYXGFV6qPBb6UVgaTcuV1hAcr3u6vFbRvKyVNYFmH2K4K11ai5RzQovn6KU9LSgh-ZTEphA1rRJtyjg6GSvbxwJuDBVrlDIPluwaIpoBYYQUbVUt94vmsvPpg9gxmVEEFE55E6DIT5bmqoF54ztgVdcIlPPsI5jZ1G9uHo0U2_qxGISUwVbw=w84-h57-no BELGIQUE AMBASSADES À VENDRE
19 DÉCEMBRE 2014 7SUR7
.
LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ONT DIFFUSÉ VENDREDI LA LISTE DES POSTES DIPLOMATIQUES ET CONSULAIRES BELGES À L'ÉTRANGER QUE LE MINISTRE DIDIER REYNDERS DESTINE À LA FERMETURE OU À LA RÉORGANISATION, ÉCONOMIES BUDGÉTAIRES OBLIGENT.
.
Sur le continent européen, sont concernés par une fermeture les consulats généraux à COLOGNE (ALLEMAGNE), LILLE et STRASBOURG (FRANCE) et GENÈVE (SUISSE), ainsi que les ambassades à TALLINN (ESTONIE), RIGA (LETTONIE), VILNIUS (LITUANIE), BRATISLAVA (SLOVAQUIE), LJUBLJANA (SLOVÉNIE) et NICOSIE (CHYPRE).
.
«RÉFORMES STRUCTURELLES NÉCESSAIRES»
.
En AFRIQUE, les ambassades à TRIPOLI (LIBYE) et BRAZZAVILLE (CONGO) ainsi que les consulats généraux à CASABLANCA (MAROC) et JOHANNESBURG (AFRIQUE DU SUD) fermeront leurs portes. Outre-Atlantique, une fermeture du consulat à TORONTO (CANADA) est annoncée pour fin décembre. Les activités des bureaux de coopération à QUITO (ÉQUATEUR) et LA PAZ (BOLIVIE) prendront quant à elles fin courant 2015.
.
Par ailleurs, l'ambassade à KABOUL (AFGHANISTAN) fermera en janvier 2015, comme annoncé à la mi-novembre.
.
«Des réformes structurelles sont nécessaires afin de permettre au SPF Affaires étrangères de continuer à assurer ses missions dans un contexte de rigueur budgétaire, comme annoncé dans la note d'orientation politique présentée à la mi-novembre par le Vice-Premier ministre et MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DIDIER REYNDERS», indiquent les AFFAIRES ÉTRANGÈRES dans un communiqué. «Le service aux Belges sera maintenu au niveau le plus haut possible», soulignent-elles. Les activités des différentes autorités concernées par une réorganisation seront reprises ou intégrées par d'autres ambassades et consulats généraux.
.
QUID DES CONSULATS GÉNÉRAUX ?
.
C'est ainsi que les tâches des consulats généraux à LILLE et STRASBOURG seront reprises par l'ambassade à PARIS, celles de COLOGNE par l'ambassade à BERLIN tandis qu'un bureau consulaire sera ouvert dans les locaux de la représentation permanente auprès de l'ONU à GENÈVE. Les consulats généraux à CASABLANCA et JOHANNESBURG seront intégrés dans les ambassades respectives à RABAT et PRETORIA après des travaux qui se termineront en 2016. Les responsabilités consulaires de TORONTO sont reprises par le consulat général à MONTRÉAL.
.
Sur le plan économique et politique, l'ambassade à HELSINKI (FINLANDE) aura l'ESTONIE dans sa juridiction. La LETTONIE sera couverte depuis STOCKHOLM (SUÈDE), LA LITUANIE depuis VARSOVIE (POLOGNE). LA SLOVAQUIE et la SLOVÉNIE seront du ressort de l'ambassade à VIENNE (AUTRICHE), CHYPRE de l'ambassade à ATHÈNES (GRÈCE).
.
La RÉPUBLIQUE DU CONGO sera suivie depuis KINSHASA (RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, RDC), la LIBYE depuis TUNIS (TUNISIE) et l'AFGHANISTAN depuis ISLAMABAD (PAKISTAN). Enfin, les bureaux de coopération de QUITO et LA PAZ seront intégrés dans l'ambassade à LIMA (PÉROU) qui défend déjà les intérêts politiques, économiques et consulaires de la BELGIQUE en BOLIVIE et en ÉQUATEUR.
.
https://lh3.googleusercontent.com/3WwFS1ZjbA46TUaA2c-fE4yHIguA17306eE8Tn51fvEXdx1NN0rZvAq-vC0W9ocOwJbE33xMENRRpgiX6Xr92r9mLOMp90TDDxQk0VZNXBpG38r02AZBTk7K4VGBuBXJn9QGaxpcVptY0eecpLLhim30Fg-zn3DulocPIIgOerQR0A7v-P258uiGI4JI3B4I5ZhtaEcHSUQP_OqePCS3o0H1OaYyXaTDlCpwlWCT1GU0bahs3DVbiSPqJ04z9MJRmgzlEo3MwhDPGJC040mp7c07n1IapXiRC8KAN2EQqd46nGK6MEvNqbSDltylUXBc2BRAndxAZAT7waaM28uThNQ4Ugsdne-wjbVNiOLNtsPFK6Hh5QP_FFfWOgsV53S2rPiFtObStkKlfq4OfiNYXGFV6qPBb6UVgaTcuV1hAcr3u6vFbRvKyVNYFmH2K4K11ai5RzQovn6KU9LSgh-ZTEphA1rRJtyjg6GSvbxwJuDBVrlDIPluwaIpoBYYQUbVUt94vmsvPpg9gxmVEEFE55E6DIT5bmqoF54ztgVdcIlPPsI5jZ1G9uHo0U2_qxGISUwVbw=w84-h57-no LA BELGIQUE MET EN VENTE DES PROPRIÉTÉS SITUÉES DANS PLUSIEURS VILLES DU CONGO
21 AVRIL 2014 ŒIL D'AFRIQUE
.
L’ADMINISTRATION DES SERVICES PATRIMONIAUX DU SPF FINANCES VIENT DE METTRE EN VENTE UNE DEMI-DOUZAINE DE PROPRIÉTÉS SITUÉES DANS PLUSIEURS VILLES DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO (RDC), DONT DEUX NIVEAUX DE L’ACTUELLE AMBASSADE DE BELGIQUE, A-T-ELLE INDIQUÉ SUR SON SITE INTERNET VISITÉ PAR L’AGENCE BELGA.
.
Dans la capitale, KINSHASA, il s’agit d’une concession avec «villas, hangars et dépendances» (1,1 million), d’une «villa résidentielle» (mise à prix pour 330 000 euros), ainsi que de deux plateaux de bureaux aux 9ème et 10ème étages «dans un immeuble commercial et résidentiel» des Galeries présidentielles – en fait celui qui abrite l’ambassade – dans le quartier de la Gombé (pour 140 000 euros chacun ou 210.00 pour le tout).
.
Selon l’agence BELGA, cette vente intervient alors que la BELGIQUE s’apprête à entamer, en principe en juillet prochain, la construction d’une nouvelle chancellerie à KINSHASA, qui abritera les diplomates belges et néerlandais.
.
A BUKAVU, le chef-lieu de la province du SUD-KIVU (est), mentionne la même source, c’est l’ancienne chancellerie du consulat de BELGIQUE – un poste fermé à la suite de la dernière crise diplomatique entre BRUXELLLES et son ancienne colonie, causée par des propos peu amères du MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES de l’époque, KAREL DE GUCHT – qui est offerte aux acheteurs potentiels (sans prix fixé).
.
A GOMA, dans la province voisine du NORD-KIVU, le SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES met en vente au profit de son homologue des AFFAIRES ÉTRANGÈRES une autre propriété devenue excédentaire pour 1,6 million d’euros. Elle possède trois bâtiments principaux, mais l’acheteur bénéficiera d’une réduction de 278 000 euros s’il s’engage à y maintenir une «activité éducative et scolaire d’un enseignement belgo-congolais sur le site».
.
Et à MATADI, le principal port congolais et chef-lieu de la province du BAS-CONGO (sud-ouest), le bien mis en vente est un terrain qui accueillait l’ancienne résidence du consulat de BELGIQUE, fermé de plus longue date (pour 230 000 euros), rapporte l’agence BELGA.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/9QtkVbNikrXTxLc758O8mnR-n7TsxyIv4i3WO9TR2kwLNFoYlcbJgtC5Sx510P4l5EdOrQzJUjYpeLTyotN1NXKLFeIsrWVLd0mC6yQruMz5ET-KQa9QcKZWZPJ9ZXYY3eU0YSMRQ_aVOzzHFAei3FM8UlENC46JGiOea7XTo-h3ElVxnGUCm5_L3huMDRgYKNz0AUP8zNMV-Hw1qSQ4tGWqOeiI6cMKGtee29WW0aTT4FBIgESyv1MQ3In5YctEAIsSE4nvCnn-AGg2bYIWiQ2DyyLjZQ-A727RzKRBJH-F0YPQinH6hwObfM49G6PM_iKeh9TFh6Q4ljEfWJx8ws9ZQSujptuaFOXJJ0ZPrH4rc-UGgcdGP8RAbZ_g3lKs6LN72wOvvW4T8olmxkpFU_Hl_RHN0aeuzEGjXgl9WCEoV12DCAzoF6bgwVrNInyc3MYgPVSLGA3Jt012y3OgsY7_0m8f_y6-GKBhwmy-aSOIEOeJWnork3TqygKP1bhKorKjqzU514mFzjdgTcNnibNJaunWjjHANjp1DTI-sddHcbOCgUiXE-GEqWpZmFhbx9QgEpvGf82MZoXX68HKwKhNmGwPub6r=w320-h213-no
https://lh3.googleusercontent.com/uV_zm1YSm9_wrZSn5YRljQwUqNLsCzFAkNl7ZuoNp3WjtfCWjQYB8LzZRIObYqIxJptpOnxAkWSoP_v2mKrxyQ3UKm8Fp6A-t473XrA0uDEUtG81uxHfNmdlcEMIA8PDMKyig4WDo5WItTYCIQgDxBAIkobO8GwGOW0IIUoQZIwpATWF7sb3bHU8pcjmdvvdfwARqvQRDvqCjTB4ySvKpDAIh3sDAtcnsFox4IWrB9xEnWsjG4gHC6wYwLYxW5k_qCpdsNm0Qz1KlSA_dbmoW9YDaeMj3kGvLUZe0VSJZNKoyezPvDlw6J4gDfY3K10-j8XCKWKIuV_qthQHfqJKb27p8PZDeoaTnDONlq-UaI6GvN1fowdJ0mSMlo1OWQL6bEwF7rZOJVom6cL3w0ny4FlgdSHlgj4eEGo1-Is1Ci-oL3hcuqb1TCrOYWTYd72C4zbzfAoVK91OHG3tI7cgPWqB7GVg2H3seMUKGVv5kwi2GqbexU71dJBbXgBU91Eo1OsgSGuXls1m_7TRD8Xdu4oo406hnZdKAMtCJ41Z6slU2XNfpfDxzP4h0lG0BtEOBnkmFQ=w84-h57-no
SUISSE BERNE VEND UNE RUINE ROMAINE POUR RENFLOUER SES CAISSES
23 AVRIL 2015 TDG.CH
.
La CONFÉDÉRATION est fière de ses trésors culturels. Mais elle renâcle lorsqu'il s'agit de l'entretien. Elle cherche des partenaires, parfois privés, pour l'AMPHITHÉÂTRE DE VINDONISSA (AG).
.
La CONFÉDÉRATION a un problème avec ses ruines historiques : ces dernières lui coûtent très cher. Et l'administration a donc décidé de se séparer d'une partie de ce patrimoine, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de l'AMPHITHÉÂTRE ROMAIN DE VINDONISSA à WINDISCH, dans le CANTON D'ARGOVIE. «La CONFÉDÉRATION a décidé de vendre ou de céder l'amphithéâtre», a confirmé JONAS SPIRIG, porte-parole du DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DES FINANCES (EFD) dans l'édition du 23 avril du BLICK.
.
Le site est un ancien camp romain qui a été fondé vers l'an 15, accueillant une légion. Le site organise également une JOURNÉE DES ROMAINS le premier dimanche de mai et un musée y ouvre ses portes, dédié au camp et à la vie des légionnaires.
.
UN CHÂTEAU ÉGALEMENT CONCERNÉ
.
L’État cherche en effet à «se concentrer sur des devoirs de base dans le domaine des biens culturels». Bref, il fait le ménage dans son portefeuille immobilier dans le cadre d'un programme d'économies.
.
Le prix de la transaction est inconnu mais le site a été entièrement assaini en 2008 et en 2010. Et le futur acquéreur devra en garantir l'entretien et la sécurité.
.
Ce site n'est pas le seul sur la liste de vente du DFF, qui veut également se séparer du château médiéval en ruines de ROTZBERG à ENNETMOOS (NW). Toutefois, le canton est intéressé dans ce cas, ajoute le DFF.
.
POUR UN FRANC SYMBOLIQUE
.
Ce n'est pas le première fois que la CONFÉDÉRATION cède ses vieilles pierres. En 2012, elle avait vendu le CHÂTEAU DE WILDEGG datant du 13e siècle au CANTON D'ARGOVIE. Pour un franc symbolique.
.
Mais il existe un site historique appartenant à la CONFÉDÉRATION qui ne sera jamais à vendre. «Une cession de la PRAIRIE DU GRÜTLI n'est pas à l'ordre du jour», a promis le DFF. (NEWSNET)
.
.
.
.
FRANCE À VENDRE
https://lh3.googleusercontent.com/C8Iqbl6Jx4AyXEa22YSNzokHEorH8qufiMdJOgAS4j5yd1XAoncxC80mZpwBUAqfSrwLz-rQhXTN4DY-fS6TNQHkmz--VgZuuFj0OA0y3fEZK3nrPsVajWe-BE1tsG2mRoTXBcKXsDGK2bEefqRMXmM1OO0Lwo6O0I6rOcsJT_i45bxvjlc165nEcbeaNWpd8QL_PTXSSTtKm6ZVXlcA8DGaErOeD7UM6DUROmWvupiUrDeQ3O2KZkUEYpj0sJzqcWVWBakZtzA31aYpbbwGb0kVUBcX81t7mmIY7XKzJgOUYc2RyJOw9lattpio24aMtIib8DHk2woM0y3Uvu9S1QrBMvrLml1JyjAFBr-tne-L1rEmZc4PdXsVo8msmGnhuFn_DdN5Px-Ptt7VaItHR0z-8NT5E5Fd3r_oHjtAuhEGGdY3SKmlmfiKTavRDDCFFEbOpIDdWHooWzuhQU4lhjA9_Rse6imfhpleR5mUm-Gc0hEX27a1jZns-d_tM-J_nNzLXszo3dHgyGkLc6TjPkmvNgVIeat4FilwhsPKFZEWK1LU5Ag-1vFTGRxpR80n7iYvKQ=w215-h378-no
.
QUAND LA FRANCE VEND SON PATRIMOINE
JUIN 2015
La FRANCE n’a pas vu disparaître que ses multiples souverainetés au cours de ces dernières années, elle perd également son patrimoine. Cela ne se limite malheureusement pas à la destruction des églises qui sont les traces d’un passé qu’il faudrait oublier au nom d’un projet transatlantique de très grande envergure, avec de nouvelles valeurs, de nouvelles règles, et un modèle de société que certains souhaitent nous imposer, cela va bien au delà. Cela ne se limite pas non plus à la FRANCE, bien d’autres pays vendent leur patrimoine entre autres raisons pour « remplir les caisses » vidées par une dette qui n’a rien de légitime, une escroquerie légalisée pour le plus grand profit de certains investisseurs privés, et d’autres pays vendent leurs bijoux de famille, c’est le cas pour la BELGIQUE, l’ITALIE, la GRÈCE, l’ESPAGNE
.
Depuis une dizaine d’années, les gouvernements successifs se sont montrés d’accord sur l’importance de vendre le patrimoine français, pour désendetter le pays. L’année dernière, FRANCE DOMAINE, en charge de la gestion de l’immobilier de l’État, a cédé pour 506 millions d’euros de biens publics. Or, ces ventes sont souvent l’objet de critiques, au nom de la défense du patrimoine. En outre, ces biens sont-ils correctement évalués ? Et l’argent récolté sert-il réellement à renflouer la dette de la FRANCE ? A qui profitent ces ventes ? Autant de questions soulevées par PATRICIA LOISON au cours du débat qui suit la diffusion de cette enquête.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/myGbrkZWSi1xuWkXKSAyjWxiqb8Ha0CWOGpavM3j1gg_GSjndF45cUczPZWdNN7AYmy4nclFbhHE2btKOOrp_a4qyv2he6gAOBbig2x9hVdFuQfSbK_N4d5jCxWCyrBlzWma8TMZl3OlZGi-hrRQQxM1Vj-cn646F2zq09B-MQz7Zb9_Y3oHy1quz_3u8-lK9oq15itVyH5RXQytFq6DPqgP0PdokcGVpESFBKcP8piM8AX8SUVhKEgc2Oq_5D7BzdRvnTCweLh21O30wtzqjj3xjjjibQw98QXYtOqrd0aN2d0WFO0LKG_-KU4pQWBVkvN3hf6RcXOaU9nuRbXgl9UwCCmC3qbQJoSbaOd5kaM9EBg5c1pjKgcckqM7n7SSfWpebsnw-gOPph4xH4lu2WECoFf3JyVMcsbB2MD7WgP_-jXOZcbe3fmPAWEbe93vlaDhzHYFEEf7gNokOrWRhYGIMPTv0uPKHug-aK87Ki0d-wzNnSjmbZYANvfa4XY2FpPVUzfXqNdAwVghheh0EhFEnOWDC2TToAfDxX8pWmMuRijWbTAjhKuFfULs-Zvl2Z_pjw=w200-h299-no
.
.
LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS LANCE SA «GRANDE BRADERIE»
4 OCTOBRE 2014 AGORAVOX
.
LA SITUATION EST CATASTROPHIQUE, LA DÉCISION L’EST TOUTE AUTANT ! CAR SI L’ÉTAT VEND SES PARTS DANS PLUSIEURS ENTREPRISES FRANÇAISES, QUI VA LES ACHETER ? CEUX QUI ONT DE L’ARGENT, C’EST À DIRE DE GROS FINANCIERS, VOIRE DIRECTEMENT DES PAYS AYANT DE LA MONNAIE, DE LA VRAIE COMME LE QATAR, SOIT DE LA FAUSSE COMME LE JAPON ET LES ÉTATS-UNIS QUI SAVENT SI BIEN UTILISER LA PLANCHE À BILLET POUR ACHETER AVEC DE L’ARGENT QU’ILS N’ONT PAS !
.
Mardi, le gouvernement a annoncé la vente pour 4 milliards d’euros de ses participations dans des grandes entreprises françaises.
.
Pour rappel, L’État détient actuellement des parts dans 74 entreprises, comme la SNCF, AIR FRANCE, ORANGE ou encore RENAULT. La valeur totale de ses participations dépasserait 110 milliards d’euros, dont 85 milliards pour les seules entreprises cotées en Bourse (hors PSA PEUGEOT CITROËN). Elles ont rapporté à l’État 4,4 milliards d’euros de dividendes, pour un chiffre d’affaires de 145 milliards. Avec plus de 3 milliards d’euros, c’est le secteur énergétique, par le biais d’EDF et GDF SUEZ, qui reverse le plus de dividendes à l’État, suivi des industries de défense avec 267 millions d’euros.
.
L’explication de cette manœuvre de revente de parts est simple : pour tenir ses engagements d’économies, de réduction de la dette et d’équilibre budgétaire promis dans le cadre européen, l’État gratte dans tous les coins pour que ça rapporte tout de suite. Un gouvernement qui vend au privé les actions qu’il détient chez les opérateurs publics, c’est un gouvernement de droite.
.
D’ailleurs, depuis début septembre, l’AGENCE DES PARTICIPATIONS DE L’ÉTAT (APE), qui gère les actifs publics détenus dans des entreprises, a été confiée à RÉGIS TURRINI, un énarque de la promotion 1989, ex «DEALMAKER» de chez VIVENDI qui ne compte qu’en milliards. L’homme doit aller vite pour aligner les zéros et ne pas ternir son CV.
.
Le gouvernement escompte donc céder au privé pour 4 milliards d’euros de participations publiques dans le capital d’entreprises. Quatre milliards d’euros pour une stratégie de gains à court terme qui semblait réservée aux traders.
.
Le gouvernement socialiste en fait désormais un nerf de la guerre budgétaire, quitte à se priver définitivement d’une partie des dividendes que la détention de ces parts procure à l’État : 4,2 milliards de revenus en 2013, 3,8 milliards en 2014
.
Dans la ligne qui fut celle de LIONEL JOSPIN, FRANÇOIS HOLLANDE poursuit donc la liquidation des bijoux de la France. Mieux que des bijoux d’ailleurs, puisque ceux-ci rapportent.
.
En effet, La dernière grande vague n’est autre que celle opérée par le GOUVERNEMENT JOSPIN (1997-2002) qui a ouvert le capital de FRANCE-TÉLÉCOM et celui d’AIR-FRANCE, privatisé THOMSON-MULTIMÉDIA, le GAN et la CNP dans les assurances, la SOCIÉTÉ MARSEILLAISE DE CRÉDIT, RMC, le CRÉDIT LYONNAIS, AÉROSPATIALE-MATRA, pour un montant de 31 milliards d’euros, soit 5 milliards de plus que sous les GOUVERNEMENTS DE JUPPÉ et BALLADUR réunis.
.
À partir de 2012, le GOUVERNEMENT DE JEAN-MARC AYRAULT procède à différentes privatisations partielles :
.
* MARS 2013 : cession de 3,12 % du capital de SAFRAN, ce qui a rapporté 448,5 millions d’euros à l’État qui détient encore 27,08 % du capital.
* AVRIL 2013 : cession de 3,66 % du capital d’EADS, ce qui a rapporté 1,2 milliard d’euros à l’État qui s’est engagé à céder encore 0,4 à 0,5 % du capital.
* AVRIL 2013 : ARNAUD MONTEBOURG (eh ! oui) se déclare en faveur de baisse de la participation de l’État dans certaines entreprises et évoque en particulier, sans les citer, EDF et GDF SUEZ.
* MAI 2013 : JEAN-MARC AYRAULT envisage une baisse du taux de participation de l’État dans le capital de certaines entreprises.
* JUIN 2013 : l’État cède 9,5 % du capital AÉROPORTS DE PARIS pour 738 millions d’euros.
* NOVEMBRE 2013 : cession de 4,7 % du capital de SAFRAN, pour environ 900 millions d’euros. L’État détient désormais 22,4 % du capital.
* JANVIER 2014 : cession de 1% du capital d’AIRBUS GROUP, anciennement EADS, pour environ 450 millions d’euros.
.
Aujourd’hui, il s’agirait de la FRANÇAISE DES JEUX, d’ORANGE, de RUNGIS…
.
Il faut noter de plus que lorsque l’État reste actionnaire, il ne cherche pas à influer sur la stratégie de l’entreprise. Pourtant, avec une participation comprise entre 30 et 40 %, son poids demeure déterminant, surtout si sa participation au capital est si importante par rapport au «flottant». Et même lorsque la part de l’État au capital passe en dessous de 30 % – par exemple, pour AIR FRANCE-KLM (15,88 %), RENAULT (15,2 %) ou ORANGE (13,57 %) , et qu’il perd la maîtrise des décisions du conseil d’administration, en tant qu’actionnaire de référence, il devrait néanmoins constituer un interlocuteur incontournable dans des secteurs stratégiques : énergie, transports, défense, télécoms… Or, bien souvent, les représentants de l’État qui siègent parfois nombreux dans les conseils d’administration restent passifs.
.
.
.
LA PLAGE DE LA BAULE CONCÉDÉE À VEOLIA, COLÈRE DES HABITANTS
12 MAI 2017 EUROPE1
.
Les commerçants installés sur la grève de LA BAULE ne décolèrent pas. Le groupe VEOLIA a lancé un processus de gestion d'une concession nouvelle et inédite à LA BAULE : 5,4 km de plage en LOIRE ATLANTIQUE.
.
Le groupe VEOLIA a lancé, il y a quelques jours, le processus de gestion d'une concession nouvelle et inédite à LA BAULE : 5,4 km de plage en LOIRE ATLANTIQUE. Un contrat de douze ans a été signé avec l'Etat mi-décembre. Il s'agit d'un contrat de délégation de service public. Et les commerçants sont furieux. .
«Il y a des gens qui arrêteront». Les 35 bars, restaurants, clubs de plage et clubs de voile, construits en dur sur la grève de la station balnéaire, devront être rasés, et remplacés par des structures démontables au style standardisé. «Hors de prix», s'insurge MARCO LE BIHEN, du CLUB DES LÉOPARDS. «Quand vous avez un investissement de 400.000, 800.000 voire 900.000 euros pour les plus gros, si en même temps on vous double de loyer, votre bateau est sous la ligne de flottaison», illustre-t-il. «Il y a des gens qui arrêteront», prévient-il.
.
«Scandaleux». Le mois prochain, VEOLIA remet en jeu les 35 emplacements. PATRICK COUDER, propriétaire du bien nommé BEACH-BAR : «Ce qu'on nous demande de faire, c'est de doubler, voire de tripler nos établissements. Moi, aujourd'hui, j'ai 350 m², et je vais me retrouver avec 1.200 m². On va pouvoir quasiment mettre des matelas jusqu'au bord de l'eau. C'est une privatisation de la plage, comme sur la CÔTE D'AZUR», craint-t-il. L'intérêt d'une telle démarche, c'est «d'augmenter les loyers», dénonce PATRICK COUDERC. «Tous les frais de la plage, c'est-à-dire de l'espace public, c'est nous qui allons les supporter. C'est proprement scandaleux !», s'agace-t-il.
.
Beaucoup redoutent l'arrivée sur la plage de groupes de restauration fortunés, dont le style et les tarifs risqueraient fort de dénaturer le charme et l'esprit des établissements de LA BAULE.
.
.
.
ÉLYSÉE : 32 ŒUVRES ET 625 MEUBLES PORTÉS DISPARUS
17 JUILLET 2016 DIRECTMATIN
.
Le RAPPORT ANNUEL DE LA COUR DES COMPTES sur la gestion financière de l'ELYSÉE révèle que 32 œuvres et 625 meubles installés dans les résidences de la PRÉSIDENCE DE LE RÉPUBLIQUE sont portés disparus.
.
Toutes les résidences de la RÉPUBLIQUE sont meublées par le
MOBILIER NATIONAL et bénéficient du prêt de toiles de la part des musées nationaux afin de magnifier des lieux bien souvent chargés d'histoire.
.
Le PALAIS DE L'ELYSÉE, mais aussi la LANTERNE et BRÉGANÇON en profitent évidemment. Au château, des inventaires exhaustifs sont réalisés et des récolements (c'est-à-dire le constat de la présence physique des objets) sont programmés tous les cinq ans.
.
LE RÉCOLEMENT DE 2012 TOUJOURS PAS DISPONIBLE
.
Seulement, les rapports définitifs relatifs aux récolements de mobilier de l'ELYSÉE de 2012 ne devant être prêts au mieux qu’à l’automne 2014, la COUR DES COMPTES n’a pas été en mesure de comparer avec ceux établis en 2007. Un aléa qui n'a pas manqué d'agacer les conseillers de la RUE CAMBON.
.
D'autant plus que
«selon les éléments remis à la COUR DES COMPTES, il ressort des récolements effectués en 2012 que pouvaient être considérés comme «non vus», à cette date, 32 œuvres déposées par les musées nationaux et 625 meubles du MOBILIER NATIONAL». Fichtre.
.
Un constat qui fait l'objet de remarques peu amènes de la part de DIDIER MIGAUD, le président de la COUR DES COMPTES :
«l’absence de récolements disponibles à jour ne permet pas de savoir celles de ces «disparitions» qui sont récentes et celles qui sont plus (voire très) anciennes».
.
METTRE DE L'ORDRE
.
La COUR DES COMPTES semble d'ailleurs décidée à mettre de l'ordre sur ce point. Elle enjoint la présidence à effectuer un récolement plus rapide à l'avenir
«dans le souci de l’intérêt général et de la préservation du patrimoine national». Mais aussi à mettre fin au flou juridique qui entoure le régime des dépôts de mobilier dans les résidences de la Présidence, au contraire de toutes les autres palais de la RÉPUBLIQUE.
.
Mais d'ores et déjà, la COUR DES COMPTES conseille à l'ELYSÉE de
«ne pas s’interdire à l’avenir de déposer plainte de façon systématique dès la constatation d’un «non vu». L’expérience a montré que cette procédure, dissuasive, permet souvent le retour d’une partie significative des objets supposés disparus». Un message très clair.
.
.
.
.
ÎLE DE TROMELIN BRADÉE
9 JANVIER 2017 LE FIGARO
.
Sur fond de différend entre la FRANCE et l'ÎLE MAURICE, la cogestion administrative de cette île doit être votée par l'ASSEMBLÉE NATIONALE. Pour le député PHILIPPE FOLLIOT et l'écrivain IRÈNE FRAIN, ceci marque le début du démantèlement de notre domaine maritime.
.
PHILIPPE FOLLIOT est DÉPUTÉ DU TARN et co-auteur de FRANCE-SUR-MER : UN EMPIRE OUBLIÉ (éd. du Rocher, 2009).
.
IRÈNE FRAIN est écrivain, auteur notamment de LES NAUFRAGÉS DE L'ÎLE DE TROMELIN (éd. Michel Lafon, 2010).
.
Jusqu'où la FRANCE peut-elle se rabaisser? Un pays a-t-il le droit de douter à ce point de lui-même pour qu'il en arrive à brader sa souveraineté ?
.
Par un vote qui aura lieu le 18 janvier à l'ASSEMBLÉE NATIONALE, la France s'apprête à céder de fait, et sans contrepartie, une part de notre territoire national, l'ÎLE DE TROMELIN et son considérable domaine maritime.
.
En apparence, il s'agit d'un territoire minuscule perdu dans l'immensité de l'OCÉAN INDIEN, à 450 km à l'Est de MADAGASCAR et à 535 km au Nord de L'ÎLE DE LA RÉUNION, qui se borne à abriter trois agents des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Il n'est seulement connu du grand public que par l'aventure humaine exceptionnelle qui s'y déroula du temps de la traite négrière.
.
L'ÎLE DE TROMELIN génère un potentiel économique exceptionnel, 280 000 km² de ZEE. Presqu'autant que les 345 000 km² de la FRANCE hexagonale, CORSE comprise.
.
Mais dans les faits, il génère un potentiel économique exceptionnel, 280 000 km² de Zone Économique Exclusive. Presqu'autant que les 345 000 km² de la France hexagonale, CORSE comprise.
.
Un patrimoine considérable pour un État puisqu'en droit de la mer, une Zone Économique Exclusive est un espace maritime sur lequel un État exerce ses droits souverains en matière d'exploration et d'exploitation des ressources économiques, environnementales, biologiques.
.
C'est ce patrimoine qu'un traité dit «de cogestion» signé de façon très discrète le 1er juin 2010 cédera à l'ÎLE MAURICE sans contrepartie aucune si l'ASSEMBLÉE NATIONALE le ratifie le 18 janvier prochain, approuvant ainsi sans réflexion l'aveuglement de nos diplomates et la lâcheté de certains politiques.
.
Pour tout Français sensible aux intérêts de son pays, il tombe sous le sens que ce traité est inacceptable. Il est :
.
Scandaleux : il cède une partie de notre territoire sans aucune contrepartie : où est notre conception de la RÉPUBLIQUE «Une et indivisible» ?
.
Dangereux : il ne mettrait pas fin aux revendications de l'îLE MAURICE et créerait un précédent redoutable.
.
Unilatéral et déséquilibré : le traité ne prévoyant aucune forme de réciprocité ou contrepartie pour la FRANCE, notre pays serait perdant sur tous les plans.
.
La ratification de ce traité ne peut que justifier, légitimer et accroître les revendications d'autres pays sur les autres îles françaises du secteur, dites «ÎLES EPARSES».
.
Il saute aux yeux que la ratification de ce traité ne peut que justifier, légitimer et accroître les revendications, plus ou moins ouvertes, d'autres pays sur les autres îles françaises du secteur, dites «ÎLES EPARSES».
.
Il est en effet de notoriété publique que les ressources en hydrocarbure du CANAL DU MOZAMBIQUE en général, et surtout autour de l'ÎLE FRANÇAISE DE JUAN DE NOVA sont vraisemblablement aussi importantes que celles de la MER DU NORD. Là encore, les enjeux sont colossaux. Il en va de même, dans l'OCÉAN PACIFIQUE, pour l'ÎLE FRANÇAISE DE LA PASSION - généralement connue sous le nom de CLIPPERTON. Elle suscite depuis longtemps les convoitises du MEXIQUE. De la même façon, le précédent de TROMELIN ne pourrait que raviver l'intérêt de l'AFRIQUE DE SUD et de l'AUSTRALIE pour nos précieux territoires des TERRES AUSTRALES.
.
La ratification de ce traité marquerait ainsi le début du démantèlement de notre domaine maritime, le deuxième au monde avec 11 millions de km². Et la fin de la singularité française, que certains politiques à courte vue s'obstinent encore à croire continentale et européenne. Elle est en réalité maritime et mondiale.
.
LA FRANCE NE PEUT, ET NE DOIT GALVAUDER SES FABULEUX ATOUTS.
.
Notre domaine maritime est pour l'instant réparti sur trois océans, tant dans des mers chaudes que froides. Il est d'une variété exceptionnelle à tous égards et notre «économie bleue» , qui se donne pour projet de former le socle de la survie de l'humanité au XXIème siècle est déjà forte de leaders mondiaux, qu'il s'agisse de PME ou de grands groupes multinationaux. Or trois des grands des défis à venir — nourrir plus de 9 milliards d'êtres humains, leur permettre l'accès à l'eau, passer massivement aux énergies renouvelables — ne pourront être relevés que par une exploitation raisonnable et raisonnée des ressources des mers et des océans.
.
Dans ces conditions, la FRANCE ne peut, et ne doit galvauder ses fabuleux atouts.
.
En 2013, une mobilisation parlementaire transpartisane avait écarté le danger d'une première tentative de ratification : à nos côtés LAURENT FURST, DÉPUTÉ LR DU BAS-RHIN, et GILBERT LE BRIS, DÉPUTÉ PS DU FINISTÈRE, avaient mené le combat et nous avions pu compter sur la courageuse opposition du MINISTRE DE L'OUTRE-MER de l'époque, VICTORIN LUREL.
.
Le mercredi 18 janvier prochain, la nouvelle tentative de ratification de ce traité inique et suicidaire doit connaître le même sort.
.
.
.
LA SEULE CENTRALE GÉOTHERMIQUE FRANÇAISE SISE EN GUADELOUPE A ÉTÉ VENDUE AUX AMÉRICAINS
SÉGOLÈNE ROYAL vient d’officialiser la vente de la CENTRALE GÉOTHERMIQUE DE BOUILLANTE en GUADELOUPE à l’américain ORMAT.
.
19 JUILLET 2016 SCIENCE ET AVENIR
.
LA SOCIÉTÉ ORMAT SISE AU NEVADA rachète 60% des parts tandis que la CAISSE DE DÉPÔT ET CONSIGNATION entre au capital pour 20%. Actionnaire historique, le BUREAU DE RECHERCHE GÉOLOGIQUE ET MINIÈRE (BRGM) conserve 20% du capital. La seule centrale géothermique opérationnelle de FRANCE utilisant la chaleur d’un volcan va donc être gérée par un opérateur américain.
.
.
.
ABBAYE NORMANDE DU XVIIIE SIÈCLE À VENDRE
8 JUILLET 2016 OUEST FRANCE
.
À SÉES, dans l’ORNE, l’ABBAYE SAINT-MARTIN est à vendre. Cet ensemble immobilier, propriété de l’UGECAM (UNION POUR LA GESTION DES ÉTABLISSEMENTS DES CAISSES D’ASSURANCE MALADIE), situé à la sortie est de la ville totalise 11
600 m2 de bâtiments sur un terrain de 13 ha. Pendant près de 80 ans, le site, transformé en institut thérapeutique, a accueilli des enfants et des adolescents souffrant de troubles du comportement. Mais l’endroit est devenu inadapté à l’accueil de ces enfants, raison pour laquelle un établissement neuf a été construit un peu plus loin..
Depuis deux ans, les locaux de l’ancienne abbaye sont vides et mis en vente. Cet ensemble monumental est composé d’une partie historique du XVIIIe siècle, avec des vestiges des XIe et XIIe siècles, et d’une partie construite entre 1937 et 1960. Plusieurs éléments sont classés aux monuments historiques, notamment un escalier monumental, quelques façades et toitures ainsi que une impressionnante rosace de 500 tilleuls, probablement unique au monde. Un superbe canal de 300 m de long complète l’ensemble. [...]
.
.
.
DOMAINE DE GRIGNON L'ÉTAT VEUT LE VENDRE AU QATAR
29 JUIN 2016 LE POINT
.
GRIGNON, joyau du patrimoine naturel et historique français, pourrait être vendu au QATAR, qui veut en faire la résidence de prestige des joueurs du PSG.
.
L'État voudrait vendre au QATAR le domaine de GRIGNON, temple de l'agronomie française situé à 20 kilomètres de VERSAILLES. Que veut faire l'acquéreur de ces 300 hectares de zone naturelle entourée d'un vieux mur de pierres et comprenant, entre autres richesses, un superbe château LOUIS XIII et des laboratoires ultramodernes ? Le nouveau centre d'entraînement du PSG ou la résidence «de prestige» de ses joueurs ! Un scandale absolu pour JEAN VINCENT qui préside le collectif de défense du site. Nous publions sa tribune.
.
En ce début de soldes d'été, l'État aux caisses vides poursuit la vente des bijoux de famille.

.
L'un des principaux bénéficiaires de cette grande braderie nationale est le QATAR, qui rachète, palais après château, hôtel après bâtiment classé, les plus beaux joyaux de la RÉPUBLIQUE.

.
Après
LE PALAIS CLAM-GALLAS, LE SPLENDIDE INSTITUT CULTUREL FRANÇAIS DE VIENNE, CÉDÉ À L'ÉMIRAT, SANS LE MOINDRE APPEL D'OFFRES, c'est aujourd'hui le domaine de GRIGNON, berceau de l'agronomie française, qui est menacé d'être abandonné aux Qataris, dans l'opacité la plus complète.

.
Depuis plusieurs mois, c'était le CLUB DE FOOTBALL DU PARIS SAINT-GERMAIN (PSG), propriété du fonds d'investissement QATAR INVESTMENT AUTHORITY, qui regardait avec les yeux de CHIMÈNE ce merveilleux domaine naturel de 300 hectares, aux portes de PARIS, pour y construire un gigantesque «centre d'entraînement» et un «centre de formation» destiné à rivaliser avec ses grands concurrents européens. À l'étroit dans son «Camp des Loges» de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, le club et ses propriétaires envisageaient de prendre leurs aises à l'ombre du château LOUIS XIII, édifié en 1636 par le MARQUIS DE GRIGNON, et de semer sur les vertes prairies du domaine des terrains de football, du bitume et du béton…

.
Faire de ce haut lieu d’histoire et de science un palace privé pour stars du ballon rond serait un scandale écologique et patrimonial
.
Face à la grave menace que faisait peser un tel projet sur ce site exceptionnel, le
COLLECTIF POUR LE FUTUR DU SITE DE GRIGNON a mobilisé une forte opposition et lancé un appel solennel aux défenseurs du patrimoine et de l'environnement afin de sauver ce joyau. L'appel pourrait avoir été entendu puisque, selon les dernières rumeurs qui bruissent derrière les portes capitonnées des palais officiels, le PSG aurait finalement choisi d'aller construire son centre en des endroits moins sacrilèges, à POISSY, ou à SAINT-GERMAIN..
Mais, sorti par la porte de GRIGNON, le QATAR voudrait maintenant y rentrer par la fenêtre ! Il ne s'agirait plus pour lui d'installer le centre d'entraînement et de formation de son club de football mais d'en faire la résidence «de prestige» de ses champions, le lieu «royal» où ceux-ci pourraient venir savourer le repos du guerrier ou fêter, le cas échéant, leurs victoires européennes ... [...]
.
.
.
LE QATAR VA RACHETER BALMAIN
21 JUIN 2016 LE FIGARO
.
Le fonds qatari MAYHOOLA s'apprête à racheter la maison de couture BALMAIN pour plus de 460 millions d'euros et l'opération pourrait être annoncée dès mercredi, ont déclaré à REUTERS deux sources proches du dossier.
BALMAIN, qui avait frôlé la faillite en 2004, est devenu l'une des plus belles «success stories» de la mode française sous la houlette de son ancien dirigeant ALAIN HIVELIN et de ses deux derniers directeurs artistiques, Christophe Decarnin de 2006 à 2011 puis OLIVIER ROUSTEING, devenu le plus jeune designer de l'industrie à l'âge de 25 ans.
.
Les propriétaires de BALMAIN, héritières d'ALAIN HIVELIN, se sont entendues avec MAYHOOLA pour que ce dernier finance l'expansion internationale de la maison et le développement d'accessoires.
.
La marque, qui compte moins de 10 boutiques dans le monde, est essentiellement vendue chez des distributeurs et a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 130 millions d'euros en 2015, en croissance de 25%, une performance dans un environnement de faible croissance pour le secteur du luxe. EMMANUEL DIEMOZ, DIRECTEUR GÉNÉRAL, devrait garder son poste pour le moment, tandis que son PRÉSIDENT JEAN-FRANÇOIS DEHECQ devrait quitter le sien.
.
La transaction devrait valoriser BALMAIN à environ 14 fois son excédent brut d'exploitation (EBITDA), en ligne avec les multiples de PRADA et JIMMY CHOO, ont précisé les sources. BALMAIN et MAYHOOLA se sont refusés à tout commentaire. MAYHOOLA, un des véhicules d'investissement de la famille royale du QATAR, est propriétaire depuis 2012 de Valentino, qu'il entend mettre en BOURSE en 2017. Il détient aussi une participation majoritaire dans le tailleur italien PAL ZILERI et la marque anglaise ANYA HINDMARCH. Les négociations pour le rachat de BALMAIN par le QATAR avaient été révélées en avril par LES ÉCHOS.
.
.
.
INDRE : LES MYSTÉRIEUX ACHATS DE TERRES AGRICOLES PAR LA CHINE
5 MAI 2016 FRANCETVINFO
.
1 700 hectares de terres céréalières ont déjà été acquis par un fonds de Pékin. Mais que recherchent ces propriétaires prêts à débourser une fortune pour ces achats ?
.
En plein coeur de l'INDRE, des terres françaises sont passées aux MAINS DES CHINOIS. Un fonds venu de PÉKIN a racheté 1 700 hectares de terres céréalières. Quatre propriétés agricoles sont passées sous son giron. C'est du jamais-vu dans l'Hexagone. Et les investisseurs sont prêts à payer trois fois le prix moyen de l'hectare dans la région.
.
JACQUES CHARLOT, un agriculteur voisin d'une terre rachetée, confie à FRANCE 2 : «Il y a des bouts de FRANCE qui partent à l'étranger. C'est le droit de propriété, ça veut dire que ces gens-là auront le droit de faire ce qu'ils veulent. Donc, on peut tout imaginer».
.
«ON NE VOIT PERSONNE»
.
L'acheteur est le groupe HONGYANG, qui se présente comme une entreprise spécialisée dans la fabrication d'équipements pour les stations-service. Mais dans l'INDRE, ni trace d'un dirigeant chinois ou d'agriculteurs à la tête des exploitations. Seule une poignée de salariés français cultivent les céréales.
.
Quels sont les objectifs des Chinois ? Le chef de culture en charge des terres acquises reste silencieux. «On n'en sait pas plus que vous (...), on ne voit personne», lâche-t-il. Selon un intermédiaire en charge de démarcher les agriculteurs, les propriétaires «ont le souci d'assurer l'autonomie alimentaire chez eux» et de faire fructifier leurs affaires. Impossible d'en savoir plus. Mais dans la région, les achats de terres ne semblent pas terminés, et les enchères devraient encore flamber.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/2jE3lbrH5Z8oDZbISLjADBSsFgUhIsg1mKiMRm7ifwbchN0n_Mj9DP0VUgNX4w766J32F7VVgsFx4U4FCef--5AxqGtc8aYG8FiD3WEYgEiW3tDJHo9sxXFTUp1ecXf5vgJoceId4TLdB8a06P1Tv1czL5fxY5XlsjseyymuGzOD27HW0DTSNOApnk6h3wA9fWoHBy-a7sp54tO1_cCiHBSHQ1B9vkT6C5VHqWnNReErOsSr3tPxJrhWOQXnHDzlUUUPKn7KGPThspElpwae1j_rn7jWmMWSYSY_m33u4BUUdPKe6KJYfhlEp8dAMt1SxIdVWqWbFedGkqqW9MVTYTtsxCg_b2x2TOjqBnuBZrYk_oU6mxE8yjUMbBRQ-0o4k9R-aVaN_JDBiFCO06CEyc7B1HsaWRrDZUCH-0jBZzUiUedjuQXcGKgXPz4MSi4KOXPf0QTxfUcBLdIx9KJg1W1qjVCTVRSVoIXS-FNv9R0gcFBPg4YYieRA0B1daWy6URCclbULM6bbZ2x3TEBmjIXimWK4PYgG37QeLQboTUKxsebJ8A03Lnt0huXjBOaqAMC7vQ=w400-h266-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
BRETAGNE : FORÊTS ET DUNES DE L'ÉTAT À VENDRE
12 NOVEMBRE 2015 LE TÉLÉGRAMME
.
«À vendre» est-il placardé à l’entrée de plusieurs dunes et forêts bretonnes. Confronté à des difficultés financières, l’OFFICE NATIONAL DES FORÊTS (ONF) pourrait ainsi être contraint de céder des sites bretons. Un projet qui fait bondir syndicats et élus.
.
Plutôt discret jusqu’à présent, l’ONF est désormais sous les feux des projecteurs. Et ce, en raison d’une dette de 299 M€ sur un budget de 800 M€. Pour combler ce déficit, cet établissement public, créé sous PHILIPPE LE BEL, au XIII e siècle, n’exclurait pas de vendre une partie de son patrimoine forestier.
.
Employant 9.200 agents, l’ONF assure l’entretien de 1.300 forêts domaniales, propriétés de l’État. Le 3 décembre, le conseil d’administration de l’office se penchera sur son projet de contrat d’objectifs et de performance. À cette occasion et afin d’éponger ces dettes, l’ONF examinera la possibilité de vendre des forêts domaniales de moins de 150 hectares.

PAS D’OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES

Les forêts concernées par ces cessions ne doivent pas présenter
«un caractère environnemental remarquable». Si la vente est validée, les collectivités pourront se porter acquéreuses mais aussi les particuliers. Attention, cependant : tout ne sera pas permis, une fois les forêts acquises. Si les activités forestières pourront être menées, les opérations immobilières seront, elles, interdites.

En BRETAGNE, quatre sites seraient mis en vente : dans le FINISTÈRE, la FORÊT DE SANTEC (96 ha), ainsi que les dunes de DINAN (39 ha) à CROZON et de Beg Meil-Mousterlin (70 ha) à FOUESNANT ; dans le MORBIHAN, la forêt de Coeby (46 ha) à TRÉDION.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/cvMi2E6aGZDyb1mU3mQdkS5zg-gdQmLCsperjWDZNGsRhtKhGYZM79kNsH52QtwABHC0b75GrQhRlQIggza2HWrsL-ouqPAbx1kGc4xoFtRPx9ebb50dwz1gQcfT_hYhEFl5Y_jLxJdUI3Wn9p6N8wRO7kvFBvMT46xdx3_SlO-Wtay7-gmykipqrKoAqQUbRbrw7FugH3qE-FhESNjh1NxTiQEQ6x2IVuEwp3Uol9hs3wtsUuveQion2CtNtG27D27mto7h0ik0noXA-Z77b3-gPvy3pvZAyXqaYQVaBVanemavaV5QZihDwNs8U9D3sI_WoCfPE8TTKuuLahDgvIthEdC9uomaDQGdMBFZT5q4iy0pfocAEOIYaLOaf_qDiQ_ezF96v7g9p7jOoVMK8wbE2DOT3-_ZyqjvONKMzE2cOu0OkfIlw66tKD3vWaqCYHDPhQbR9Qh3ZuEkl8uydd7MRUJcc9rJJxJaqP0Vqgkk-VaBpuwvO9vjnpKOjTo40cFUhHoDmU6pEQ9pDNp45AClpow9lTLoNKKP-Td8SRx9OP_xJKRZ5XYSKpi3l-uETLUTMpZBTFXeVpEZ7ZbaPZyZd6yBbEml=w400-h268-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
L'ÉTAT MET EN VENTE L'ILE DE SAINT-MARCOUF DANS LA MANCHE
8 NOVEMBRE 2015 NORMANDIE-ACTU
.
Au large de la commune de SAINT-MARCOUF (MANCHE), se trouvent deux îles : l’ÎLE DE TERRE et l’ÎLE DU LARGE. Si la première est une réserve naturelle ornithologique, l’autre est un bien de l’État qui sera bientôt mis en vente. Fin octobre 2015, l’association des Amis de l’ÎLE DU LARGE SAINT-MARCOUF a envoyé une lettre au PRÉFET DE LA MANCHE pour annoncer qu’elle souhaitait se porter acquéreur de l’île de 53 mètres.
.
Contacté par NORMANDIE-ACTU, le service départemental des domaines des finances publiques n’a pas souhaité communiquer à propos de ce projet de vente.
.
UN PROJET EN COURS
.
CHRISTIAN DROMARD, président de l’association, détaille le projet de vente de l’île à NORMANDIE-ACTU. «Il y a plus d’un an que l’on sait que l’État veut vendre l’île. Cela nous a été confirmé par le Département. Nous avons d’ailleurs fait part de notre envie de l’acheter à la préfecture. Mais, pour le moment, on ne connaît ni son prix ni quand la vente aura lieu» Le prix d’une île inhabitée et surtout inhabitable est bien difficile à déterminer.
.
Nous ne savons pas le prix. Mais, en même temps, sur cette île, on ne peut pas construire, c’est un espace protégé. Son prix devrait être symbolique.»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/CkQ4XNHjIms5vzkVtNIX2oUxI2yl4Awf7bfiBcDAIQYM_tGI-FvH4fCzBKYhdt7jastQGrp8N2sgy2vw4EKxeMQL5f_tcTE5976YGNGkjm5qm8FpPZXNiEoWFbpRltoj_BFSvgVy3tZzdVc6I7ESQM_RZYNMCw3Dtcwm81_lJ5Dv9o0uEgnfxlsEXWfHMXaq7L9aUxaV69Kdz4n5M23syvVJjSb2Zt0SyTwVFsny9tbJb5AyDXKxqHIx8VZcb7a9Swsb4iGz-cMLi_49bzxgQ66jN0Rlvk0PssqN37Kkl3ftjk16t3m2Ga8BfDBEV3YIVzr_jbLmhxf3wsnjeLZgv_9RJY1yLN_stH77ryE5YEZbaAyUgwOFLCE7XcFMjf9fycHWJwGrfFozta67KNtmr6AXrjUPW5gmRhdsBDgRsQk-2b-40gBh_ohQvQEQ9xuuorJXuKw43T3_Cybo-h_ofu-_ELVhz1S7Sc7AcSjUti72kzsMT3rYyaGvZDf-98OxScTy9Bk78haw8FpB5TJ1-V4sp16O9EvrRl4nDiLzLkJZOkC-8HbKZ7K-F0s8FtBa4fWOGKBDc_e-Ql4hPRPIe52R-Jwx6rm9=w300-h200-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
LA MAISON DE L'ALSACE À PARIS MISE EN VENTE
LES CONSEILS DÉPARTEMENTAUX DU HAUT-RHIN ET DU BAS-RHIN ONT DÉCIDÉ DE METTRE EN VENTE LA MAISON DE L'ALSACE À PARIS, SITUÉE AVENUE DES CHAMPS-ÉLYSÉES.
.
Une annonce a été publiée sur les sites internet des deux collectivités, une autre annonce au moins est parue dans la presse écrite parisienne.
.
«A vendre, immeuble haussmannien de caractère sur les CHAMPS-ÉLYSÉES, au coeur du quartier central des affaires
», précise l'annonce visible sur le site du CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU HAUT-RHIN. L'annonce pour la vente de l'immeuble situé 39, AVENUE DES CHAMPS-ÉLYSÉES, vante la vue unique sur l'ARC DE TRIOMPHE et sur la TOUR EIFFEL et précise qu'il y a un restaurant sur quatre étages dans le bâtiment (dont deux étages en sous-sol).
.
Le prix de mise en vente n'est pas précisé, «nous consulter
», dit l'annonce. La surface du bâtiment, est-il indiqué, est de 2200 m2, dont 590 m2 de restaurant et 130 m2 de locaux événementiels..
Outre les deux conseils départementaux, d'autres collectivités sont engagées dans cette institution, la Région et la Ville de STRASBOURG notamment.

.
Quelques éléments sur l'histoire de cette maison, publiés sur son site :
.
«L’acquisition de cet immeuble remonte à juillet 1968, les CONSEILS GÉNÉRAUX DU BAS-RHIN 
ET DU HAUT-RHIN cherchant à s’implanter à PARIS, à l’instar des premières maisons régionales (la SAVOIE et la BRETAGNE notamment). Ils jetèrent leur dévolu sur cet immeuble dont l’acquisition représentait 7,8 millions de francs de l’époque. Cas unique, l’ALSACE est le seul territoire qui dispose de l’immeuble où siège
 sa représentation parisienne. La propriété de ce patrimoine immobilier est indivise entre les deux départements. À l’ouverture, en 1970, les CONSEILS GÉNÉRAUX privilégiaient déjà une politique économique en dédiant quatre étages au centre d’affaires. La promotion du tourisme et des produits régionaux complétait le projet et incluait l’agence de voyages». D'importants travaux de rénovation ont été lancés en 2012. Coût des travaux, donné sur le même site internet : 12,5 millions d'euros.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/pvYhfmqXvjuJtXzjvhZH49LvAR7CbnReuih9agq31F8n0SFz515RbV-nxJ6U84k8t6oQ-CuLrJ_CDcb64fb6ljUChwuAGDnkUqFy3TUyabVtGa3AS8vzOOxtfDl_UXTWi339TawcVnzPDaf96ffnJI0PcjylMDPBspcnkJN8Lefc5sqMZ8HgGDdIncSWqMkJ1BwBtji-DFW91U_oc1RrV8yRkQsh9yDJaHu7EQ4w5AutLuo0bgy_a2P0x-lWKkzmAByEEUf2YGVYEPvYypYEZhAzqAP7NQEMnRN-FUiLLKXXkwyhyrAoWlTQIeMyzCIx8I0O7L9F9VLz4WswI8YTafa4YWzIjeTW9ZHQV-3EwJfMc_6tmejk8e3VKOr_ds4_YobjaFbvJ6x1HQge93tbeQBlFmQrcs_2XZhTgdx86chy_viieDIYa6gRCifxaCC2_yCldtyJQZTe8ZqyWfvYlqUISzXmOtOcpPF3jaN84EAD3DvlygFPksSNGd9dFOnVLL9vUVZghTV8ImW3RBf3LYNb5m-AGe08igp5_a0dqTfPwBDZGwN01rclZcGjIjOCOY9vO548hv7U8Ug0RLWv1vF1jfG9DAWF=w300-h169-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
FORÊTS DOMANIALES À VENDRE : L'ANNONCE QUI MET LE FEU À L'ONF
13 OCTOBRE2015 CHALLENGES
.
L'info est sortie dans le magazine CHALLENGES il y a quelques jours. Pour réduire son déficit, l'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS pourrait privatiser une partie de la forêt domaniale, patiemment constituée depuis huit siècles par les rois de FRANCE, puis par la RÉPUBLIQUE !
.
En réalité, le CODE FORESTIER autorise déjà la cession par l’État de petits massifs (moins de 150 hectares), à condition que l'exploitation ne soit pas rentable et que l'intérêt écologique soit faible. Mais le projet de contrat d'objectif 2016/2020 de l'ONF préconise de systématiser ces ventes pour boucher le trou de l'Office, qui s'élève à 400 millions. L'ensemble des syndicats de forestiers n'hésite pas à parler de «braderie» :
.
Cette nouvelle disposition heurte profondément les personnels de l’ONF car elle marquerait un virage sans précédent de la politique forestière de l’État qui initierait ainsi la privatisation au moins partielle du patrimoine forestier public.

.
Selon CHRISTIAN DUBREUIL, le directeur de l'ONF, c'est d'abord aux collectivités locales qu'il sera proposé d'acheter ces petites forêts. Ou de les échanger contre des bois communaux pour rationaliser l'exploitation de part et d'autre. Mais la cession au privé n'est pas exclue
.
En Lorraine, où la plus grandes partie des forêts sont publiques (État et collectivités), le sujet est sensible. Après l'annonce de la fermeture du campus ONF de VELAINE-EN-HAYE, cette annonce pose la question du rôle de la puissance publique à l'heure du
«tout économique».
.
L'administration des EAUX ET FORÊTS remonte à PHILIPPE LE BEL, mais ça ne fait pas si longtemps qu'on lui demande d'être rentable.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/gGdXu3qCVuSuuaABJ-yLDLGYaj7sOfak2JDbA6Xvp07BTTwvVF20-byQmjHJlRrCqvtrq6N2eDQFwHGkG8qAcPPojjvsVBOj-Sm6TqxJG4x9nXP1YgbZK81Psgans6BC0fLK34286oJnk9u32WhglQzceFKSgOYSTY41vPvbvJTTuLzhYeBpERHfH7wr1taEQFm3zywUzeLDJt4pe2ozPpmDSgvI6QqUyZOLPAaOevYifmbrzDCPrWT9l21c19wDoyti4lou4VHo-KiVs_GqXk1jF54Jgin62_61FuPCpmgKYRYLlaze8nBtzUXnLluWZkVmoFzjZtRYUUqBRLm-8KSppgAI2hgianMSgQ7Tl3nEtiUjOfC2LEa2CmEr--jSu9xVca7I3xrjAJzsNMUGOuY-qlFgiuQ87dasCSdJsPomZRn9keDqNDNuOJ2P9YKzicOH7iIjsrFqsBlj65chjZgqj_T54C68uz1KSgHV0mFy3ZKBsDltnyQtIct5mKWMNTn0yzRSFntcFVbjH_x-0JAYunTR7tDbJPsbmE6tB0exzlp1xC-spaeDelC5SXC49sueVw=w320-h179-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
COLÈRE DE L'AUTRICHE QUAND LA FRANCE VEND SON PATRIMOINE AU QATAR
27 AOUT 2015 L'EXPRESS
.
Selon nos informations, PARIS souhaite se séparer du magnifique palais qui abrite l'INSTITUT CULTUREL FRANÇAIS, dans la capitale autrichienne, afin de le vendre au QATAR. Un projet qui provoque une forte opposition sur place
.
[...] L'AUTRICHE a fait passer une loi interdisant les financements étrangers des institutions musulmanes, qui visait surtout à réduire l'influence de la TURQUIE et des pays arabes sunnites sur la pratique de l'ISLAM sur son territoire. Elle a maille à partir avec un INSTITUT DE DIALOGUE DES RELIGIONS financés par l'ARABIE SAOUDITE, hérité de son alliance traditionnelle avec le royaume, mais aujourd'hui critiqué par le chef du gouvernement lui-même, WERNER FAYMANN, comme étant un cheval de Troie wahhabite en EUROPE.
.
Tradition francophone et lycée d'élites

.
Le PALAIS CLAM-GALLAS de VIENNE est l'une des plus belles propriétés de la FRANCE à l'étranger. L'AUTRICHE, État observateur de la francophonie, est un pays de tradition francophone. Notre langue y est encore la deuxième enseignée à l'école, après l'anglais, et la radio publique ORF diffuse chaque jour des informations en français.
 
.
Les JARDINS DES PALAIS constituent un domaine de 4,5 hectares qui abrite également le lycée français (1800 élèves et 200 professeurs), établissement parmi les plus côtés d'AUTRICHE, qui accueille les enfants des élites politiques, économiques et artistiques locales, ainsi que ceux des diplomates occidentaux, africains ou asiatiques. Une pétition contre la vente, lancée sur INTERNET, a été signée par près de 6000 personnes.
.
De son côté, le QUAI D'ORSAY estime officiellement que la FRANCE n'a plus les moyens d'entretenir un tel bâtiment, jugé surdimensionné et dont la rénovation, nécessaire, coûterait au moins 4 millions d'euros. Exprimés sous le couvert de l'anonymat, les avis sont plus nuancés :
«Dans la maison, personne ne comprend les motivations réelles de cette opération alambiquée et qui se fait en catimini, mais FABIUS y tient absolument» résume, gêné, un diplomate. 
.
Que le QATAR se porte finalement acquéreur ou non, l'INSTITUT CULTUREL fera de toute façon ses ses cartons en août 2016. Son déménagement dans un quartier périphérique de VIENNE est d'ores et déjà décidé
.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
 AILE DU CHÂTEAU DE VERSAILLES A VENDRE POUR ACCUEILLIR UN HÔTEL
18 AOUT 2015 YAHOO
.
Bientôt, il sera possible de se prendre pour le ROI SOLEIL le temps d’une nuit. Mais cette lubie aura un prix, sans doute très élevé, car le voyage dans le temps se fera grâce à une chambre d’hôtel située dans le CHÂTEAU DE VERSAILLES. L’établissement public du monument historique a lancé un appel d’offres pour transformer en hôtel tout une aile inoccupée depuis 2008. L’accès à l’hôtel se fera de l’extérieur du parc du château, mais certaines chambres donneront sur l’ORANGERIE.
.
UNE CONCESSION ACCORDÉE POUR 60 ANS

.
Ce projet s’inscrit dans une démarche plus globale destinée à implanter de l’activité économique au sein des monuments historiques. Cette politique a été voulue il y a quelques années déjà par le MINISTÈRE DE LA CULTURE ET LE SECRÉTAIRE D’ÉTAT AU TOURISME. La concession accordée à l’hôtelier qui remportera l’appel d’offre sera de 60 ans. Mais d’importants travaux seront à sa charge, notamment pour rénover la toiture et certains murs. L’investissement est évalué à plus de 10 millions d’euros.

.
LE GROUPE ACCORHOTELS EST DANS LA COURSE

.
Selon le JOURNAL DU DIMANCHE (JDD), ACCORHOTEL a manifesté son intérêt pour le projet. Le porte-parole du groupe a déclaré à l’AFP : «Ce qui serait surprenant, c’est qu’on ne fasse pas partie de ceux qui soumettent un projet. A partir du moment où vous êtes numéros un sur le marché, c’est logique qu’on soit dans le course» Les autres candidats ont jusqu’au 14 septembre pour se manifester. Le meilleur dossier sera désigné au début de l’année 2025.

.
«CE PATRIMOINE DOIT RESTER DANS LE PATRIMOINE DES FRANÇAIS»

.
Si pour les pouvoirs publics ce projet est l’occasion de rénover partiellement un monument historique à moindre frais, certains s’émeuvent qu’il tombe en partie entre les mains d’un groupe privé. L’association COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES s’oppose ainsi à cet appel d’offre et dénonce une atteinte à ce lieu prestigieux. Son président ARNAUD UPINSKY affirme que « ce patrimoine doit rester le patrimoine des Français. Il ne doit pas passer dans le domaine privé» Et de conclure : «Un hôtel n’a pas sa place à cet endroit-là.»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
GDF SUEZ : L'ÉTAT VA CÉDER JUSQU'À 373 M D'EUROS DE TITRES
16 JUIN 2015 ROMANDIE.COM
.
L'État, qui cherche à réduire sa dette en cédant certains de ses actifs, va vendre jusqu'à 372 millions d'euros d'actions de GDF SUEZ (ENGIE), soit 0,9% du capital de la société, ont annoncé mardi les MINISTRES DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES.
.
L'État, via l'Agence des participations de l’État, a confié à des banques le mandat irrévocable de céder, en fonction des conditions de marché, au maximum 22.028.492 actions GDF SUEZ, soit 0,9% du capital de la société, sur une durée maximale de trois mois, précise un communiqué.
.
L'objectif est de dégager des recettes de cession aux conditions du marché et sans décote, ajoute le document.
.
L'État détient actuellement 33,24% du capital d'ENGIE et restera, à l'issue de cette opération, l'actionnaire de référence de l'entreprise dont il détiendra plus du tiers des droits de vote au titre de la LOI FLORANGE sur les votes doubles.
.
Cette cession s'inscrit dans le cadre d'une politique de gestion active des participations de l'État, qui doit permettre de préserver les intérêts patrimoniaux et stratégiques de l’État tout en dégageant des ressources pour contribuer à l'effort de désendettement et réinvestir dans des entreprises de secteurs porteurs de développement économique, souligne le communiqué.
.
Le MINISTRE DE L'ÉCONOMIE EMMANUEL MACRON avait annoncé en octobre 2014 que l’État, qui détient actuellement des participations dans 74 entreprises pour une valeur d'environ 110 milliards d'euros, allait céder 5 à 10 milliards d'euros d'actifs dans les 18 mois suivants.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
CHATEAU FORTERESSE DELPHINAL DU XIIIe siècle FORTIFIE PAR VAUBAN EST EN VENTE SUR LE BON COIN
15 JUIN 2015 LE DAUPHINE
.
«Le CHÂTEAU FORTERESSE DELPHINAL du XIIIe siècle, fortifié par VAUBAN, emblème régional, à proximité de la frontière Italienne dans les HAUTES-ALPES. Voilà l’intitulé de l’annonce mise en ligne sur le site internet LE BON COIN, pour la vente de FORT QUEYRAS. Et à Château-ville-vieille, commune dans laquelle surplombe la sentinelle du QUEYRAS inscrite aux monuments historiques, c’est une bannière «à vendre», floquée du numéro de téléphone portable du propriétaire, qui trône depuis plusieurs mois déjà sur l’un des murs de ce patrimoine. Le prix, affiché sur la toile par l’AGENCE ACCORD IMMOBILIER, qui a publié l’annonce : 2,8 millions d’euros»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
SAINT GOBAIN VEND SA FILIALE VERALLIA VERRES SPECIAUX AUX USA
8 JUIN 2015 LE MONDE
.
«Le numéro trois mondial des emballages en verre va être racheté par le fonds américain APOLLO GLOBAL MANAGEMENT».
.
Cette filiale qui a mis au point la composition de ce verre très particulier qui a pu répondre aux phénoménales contraintes physiques demandées par LES PLANS DE LA PYRAMIDE DU LOUVRE de l'architecte PEI. Une entreprise au sommet de la technologie du verre. Et voici que SAINT GOBAIN a décidé de vendre VERALLIA
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
CHATEAU-MUSEE GRIMALDI DE CAGNES SUR MER (06) VENDU AU QATAR
1er AVRIL 2015 NICE MATIN
.
https://lh3.googleusercontent.com/qY2b0MLyFJuoDK15GmY0aUqrpjCHsNalvTiCKEghjRNhk5TRGcJUGYG_QNQekDMCFtwJfTv5YYrK9i7xODPLIqTf3IcWHkeC2iqQ3AyTyw5wi4UvsVBVXAuWyrZlFXHPGkR4Aw_ZCWX1EjwAauF6OBwG0_7eaeDe-mP1g-S2az4s8fnMGh6UMH0Y92X8qUN6WL8sEhEiM3GVlvCy_fwv8wbnWVtqHJszrm0fw7wSRnTseBBlIt-vgudXupByAh34W-0aLOYW0Yn2jJu61ETetWdPUDCnXLWfre-5sTSWZh3IgGVaWBHKdQ2og5tsoJ0Uf9nclibl-7VqLFewoK7nSi0PwmnjNa1Le-MWyNYseZY53mbxhC9CmEx91ZzAqpEe9bS2f9Xr3iKecA9c0jV2ADMRRjGgL6kTdQZrBRzPI8Eylr8JVvyj8UZEnnGEx3zye5p8QbCTUB6Z38SFoAJp_LHnmK41nc_vf-G7W6kXe2DXj8Tp9-M6P1TaCMFIP_a29gwO6rvyd7pSvP1lwEavN5NcS5k4Hv_c0QOZKbdHpTLSHcDsq8UnGoO1zLVMIbNR2bbVtw=w320-h220-no
Menées en toute discrétion depuis quelques semaines, des négociations entre un fonds d’investissement qatari et la mairie seraient sur le point d’aboutir pour un montant astronomique
La nouvelle va faire l'effet d'une bombe. Désireux, tout comme l'État depuis quelques années, de se séparer de biens publics afin de remplir les caisses de la ville, la mairie
de CAGNES serait sur le point d'acter la vente du CHÂTEAU GRIMALDI au HAUT-DE-CAGNES à… des Qataris !
.
D'après une source proche du dossier, l'accord entre les deux parties aurait été «quasi-instantané» il y a quelques semaines. Propriétaire de l'édifice depuis 1937, la municipalité ne pouvait plus assurer son entretien sans couper dans d'autres budgets. Autant dire que le premier coup de fil de QATARI DIAR, fonds souverain du GOLFE PERSIQUE, n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.
.
Après avoir déboursé 450 millions d'euros en 2012 pour prendre la tête du PALACE CARLTON à CANNES, GHANIM BIN SAAD AL SAAD qui, depuis 2005, dirige bénévolement le fonds d'investissement le plus puissant de la planète, QATARI DIAR, serait en passe de mettre la main sur la forteresse cagnoise. Une opération estimée à près de 500 millions d'euros, travaux de modernisation compris ! Les œuvres d'art restant dans l'escarcelle de la Ville.
.
«LES QATARIS VOIENT LES CHOSES EN GRAND»
Également partenaire privilégié du GROUPE BARRIÈRE dans la région, l'homme d'affaires de 51 ans verrait dans le CHÂTEAU GRIMALDI un potentiel hôtelier sans pareil et un moyen d'étendre son influence dans les ALPES-MARITIMES.
.
«Les Qataris voient les choses en grand et leurs ambitions ne s'arrêteront pas à Cagnes» assure même une autre source. Des informateurs qui, tous, affirment que deux obstacles - et pas des moindres - se dressent devant le projet.
.
Le premier tient à la classification comme monument historique, depuis 1948, du CHÂTEAU GRIMALDI. La seconde, à l'accord tacite du PRINCE ALBERT DE MONACO, puisque le château fut édifié dès le XIVe siècle par la branche antibo-cagnoise des GRIMALDI. Une autorisation dont les Qataris pourraient se passer légalement mais, si leurs ambitions sont de prospérer vers l'Est du département, mieux vaut soigner leurs relations.
Les démarches de déclassification seraient, elles, déjà dans les tuyaux. Et quels tuyaux !
.
A L'ÉTAT DE TRANCHER
.
Selon l'article 13 de la loi du 31 décembre 1913, «le déclassement total ou partiel d'un immeuble classé est prononcé par un décret en CONSEIL D'ÉTAT, soit sur la proposition du ministre chargé des affaires culturelles, soit à la demande du propriétaire»
.
Demande que LOUIS NÈGRE aurait fait parvenir au plus haut dignitaire local de l'État, ADOLPHE COLRAT. Une patate chaude dont le PRÉFET DES ALPES-MARITIMES se serait bien passé. De sources proches de la préfecture, une COMMISSION RÉGIONALE DU PATRIMOINE ET DES SITES devrait prochainement se réunir pour émettre un avis avant que le préfet ne tranche la question.
.
HÔTEL, SPA ET RESTAURANT
.
En coulisses, les rumeurs vont bon train quant au dessein de la vieille-ville. A priori, exit le musée et ses artistes aux abords. Place à un hôtel et son package de services de luxe. Spa, salle de projection et nouveau restaurant sont évoqués. Des travaux pharaoniques de quelques centaines de millions qui viendraient s'ajouter à un achat pour plus de 300 millions d'euros.
.
Unique, l'aubaine financière pour CAGNES mérite-t-elle l'abandon de son patrimoine ?
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/fMr2EFhwzxlqwL3vjlnc6cxXqwhD2kvu1UYZmE6eAM-EaeQQVm4ijPjRKvCfVXLgP1zjLGLVO_gcFIX7eIP0Sr3CigS6U8znnAN_E32YnDbOZ4Frx9KCsjrkhCklQrUq1pmvBo6V6rzHfI2UxfRT2yjFH6VExRHlpN-7YYV2PVKnVq3EjloG3_X7E0yxaaO-mdb2qW3sQ2lkP54vmG46g5ZSDNvSKGJcPDalDaX8dkuqNJ9CwlEdD_v-mt-l6eEkuUk20PC-6naoqGPMZIUFd4f7CS5_dW1dlr5m-zcuCiQGtMUv4hjWKJSdde-TE8YHWCNS5QFR1z_WDPdNMsIu8eVug4X_Z6ArEMn7nXh-jhhJ_untOYHqfPbnfIFlQYEzRd4AvkmsKYnurDVVvMxM_FUX_BwouZ11V2cBDPEI0UDPtsqVJI7bu5i9rj6ZLPZ2dzyrwb4P8LE5B5LmfX3TmT0IIoPD4MCWzoh6AUTZWRKfTLnSpWF2dNIaOSfQUuFdU-Nm-4ZpLtx-91UF5aH1kVpwEOC1bF1WM-nPVCoPGjNibUydR6b_gtWderC9v7zjDdb3yA=w319-h213-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
MANOIR DE CANTEPIE ACHETÉ PAR LA MONNAIE DE SINGE AMÉRICAINE
2 FÉVRIER 2015 LA MANCHE LIBRE
.
Le MANOIR DE CANTEPIE, à côté de CARENTAN, a été vendu à des investisseurs américains.
.
En vente depuis septembre 2010, le MANOIR DE CANTEPIE, à l'est de CARENTAN dans la MANCHE, vient enfin de trouver preneur.
.
Mis à prix 1 million d'euros par le CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE, il est resté longtemps sans acquéreur potentiel. Une offre émanant d'investisseurs américains vient d'être acceptée par le CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE, pour la somme de 750 000 euros.
.
L'investisseur, «STRATEGIES INTL FINANCIALl LLC» prévoit de transformer cet élément du patrimoine manchois en un lieu d'accueil de séjours de courte durée, de 3 à 5 jours, à destination d'une clientèle américaine désireuse de visiter les sites du Débarquement. Des séjours de deux semaines seront également ouverts aux élèves américains. La location d'espace de séminaires, de salles de mariage et de réception est également prévue.
.
Des travaux sont envisagés pour la somme d'environ 2 millions d'euros. Entre onze et quinze emplois, dont plus de la moitié en CDI, devraient être créés.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/hz7CsbdY69fUnXP5R4zbpn2Gx2OW_qW2mPLm1BOiuBqYYBbOFUFBtT8stzG3rbPnFNdHixSqosQIHCDzlNu9Sm3CNxt32DIS3N9JEsNOK0TuLWlxBPEgXtuRuVQgOwRBUTt_90lZj9URhm0c9ZYIIXfwkLkLVpVdRFYKMNavp7f-qPZEbz-XrtWvtFlJjeFMapkEiuloDC7O8BBemFk-i_Pno699Y38A7wH3eKnBrCXFXImjtTqxl_z72xPGJ4gdSiBqDrADKbIE9mq7HqvccCBwuKt3u9-Nx15zNbHa0ZMlVdIGayl0BvG2WFawWowcc7Xcy7GbUlQeYWYtm-UslGvISWHjTXjpN6IkQPDlwiKlU9Mu6GjeWb_8ZssP1PhJbDSC3AiokcdavGEPjpmY-brAuPHOoASk_OxPZyNUzYyQ1KHkMi2hSwNK0bJXuLHyMNzDKWumo5N9csZfHwv7dTLtQbOD0N0J3i-Inio1G6BdfMOcyC1Nz_CgPABKiYZXGVfsbUdrw0qV_ofqLNfYxZXkAxyWPNR1kSxBXY-7tq8ZR_RYrrWa03kBIjx20FF96OsU0A=w319-h155-no
.
ET SI L’ÉTAT VENDAIT DES ŒUVRES D'ART DES MUSÉES POUR INVESTIR ?
3 JANVIER 2015 BFM BUSINESS
.
Un RAPPORT parlementaire qui vient d'être rendu public met en lumière le nombre très élevé d’œuvres d'art entassées dans les réserves des musées et jamais exposées. Certaines d'entre elles pourraient être vendues pour dégager des moyens financiers. Un sacrilège ?
.
Et si l’État ou les collectivités locales vendaient des œuvres d'art entassées dans les réserves de leurs musées pour en acheter d'autres ou tout simplement dégager des moyens pour investir voire se désendetter ?
.
Alors que le MINISTÈRE DE LA CULTURE prépare pour le printemps une grande loi consacré au «patrimoine», la question mérite au moins d'être posée. Même si elle doit faire hurler les puristes.
.
PRINCIPE D'INALIÉNABILITÉ
.
Dans le récent rapport de la COMMISSION DES AFFAIRES CULTURELLES DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE consacré à la politique des musées français, GUILLAUME CERUTTI, le patron de SOTHEBY'S FRANCE, n'a pas hésité à évoquer cette hypothèse. Même s'il n'est pas totalement désintéressé par le sujet.
.
Mais d'autres avant lui avaient estimé que le principe de l'inaliénabilité des œuvres d'art des collections publiques inscrit dans la LOI «MUSÉE» DE 2002 devait être assoupli. Une façon de gérer de manière plus dynamique les collections des musées.
.
LE MOMA VEND POUR ACHETER
.
Les musées américains, par exemple, peuvent «se séparer de certaines pièces de leurs collection, de les revendre sur le marché», constate le rapport parlementaire. Le célèbre MoMA (MUSÉUM OF MODERN ART) de New York participe ainsi régulièrement à des ventes «pour se donner les moyens d'acquérir de nouvelles pièces», ajoute le document. En ALLEMAGNE également, les musées publics ont la possibilité de vendre des œuvres, même s'ils le font très peu.
.
En 2011, le MoMA a ainsi vendu des DUBUFFET et des MAGRITTE pour 29 millions de dollars (24 millions d'euros), sommes réinvesties dans des productions d'artistes moins connus. En comparaison, les crédits budgétaires qui seront consacrés en FRANCE par l’État à l'achat d’œuvres atteindra seulement 8,35 millions d'euros en 2015.
.
RÉSERVES PLÉTHORIQUES
.
Si la question de la vente de certaines œuvres se pose, c'est qu'en France, les réserves des musées débordent de pièces mal conservées et jamais exposées, lorsqu'elles ne sont pas entassées dans des conditions de sécurité insuffisantes. Ce manque d'espace «ne fera que s'accentuer du fait de l'accroissement tendanciel du volume des collections publiques régulièrement enrichies par la voie des acquisitions ou des dons ou legs», constate le rapport.
.
Plutôt que de garder autant d’œuvres, pourquoi alors ne pas en céder certaines jamais exposées ? D'autant que les musées publics rechignent souvent à prêter à d'autres musées français ou étrangers des œuvres ou objets de leurs réserves. C'est ce que déplore d'ailleurs le RAPPORT PARLEMENTAIRE.
.
Il note également «la trop fréquente mise en réserve d’œuvres qui ne devraient pas s'y trouver, comme celles qui ne sont plus en état d'être exposées faute d'avoir pu être restaurées». Ce fut longtemps le cas de La VÉNUS DU PARDO, de TITIEN, restée des années dans un sous-sol du LOUVRE avant d'être finalement restaurée.
.
Ce tableau prestigieux n'est pas le seul à avoir connu une telle mésaventure : 250.000 objets et œuvres du plus grand musée du monde sont encore entassés dans des réserves inondables. Heureusement, ils devraient être transférés en 2016 dans de nouvelles réserves en cours de construction à LIÉVIN, près du nouveau LOUVRE-LENS. Un nouveau musée qui fait d'ailleurs visiter ses réserves. Tout comme celui du QUAI BRANLY à PARIS. Mais il s'agit encore d'exceptions.
.
LES MUSÉES FRANÇAIS EN CHIFFRES
.
> 1.220 «musées de FRANCE» dont 83% gérés par les collectivités locales et 5% par l’État.
> 128 musées fermés ces dernières années.
> 8,35 millions d'euros affectés par l’État aux acquisitions d’œuvres en 2015.
> 340 millions consacrés à la conservation et à la rénovation des musées
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
CLUB MÉDITERRANÉE À VENDRE
2 JANVIER 2015 LES ÉCHOS
.
Le chinois FOSUN emporte la bataille boursière autour du CLUB MÉDITERRANÉE
.
GLOBAL RESORTS, le groupement d’investisseurs mené par l’homme d’affaires italien ANDREA BONOMI, renonce à surenchérir sur la dernière offre de GAILLON INVEST II, le consortium piloté par FOSUN, le partenaire chinois du CLUB MED. Le succès de l’OPA de GAILLON INVEST II est désormais acquis.
.
2015, année clef dans l’histoire du CLUB MÉDITERRANÉE... Alors qu’il va fêter ses 65 ans - l’association originelle a été créée en avril 1950 -, l’exploitant du villages de vacances s’apprête à passer sous pavillon chinois.
.
GLOBAL RESORTS, le groupement d’investisseurs mené par l’homme d’affaires italien ANDREA BONOMI, a en effet annoncé vendredi soir renoncer à surenchérir sur la dernière offre de GAILLON INVEST II, le consortium contrôlé par le conglomérat chinois et partenaire du CLUB MÉDITERRANÉE, FOSUN. En clair, FOSUN, qui a le soutien du management du CLUB MED, emporte la bataille boursière engagée le 30 juin dernier avec l’annonce de l’offre publique d’achat de GLOBAL RESORTS.
.
«GLOBAL RESORTS décide de ne pas poursuivre son investissement dans CLUB MÉDITERRANÉE SA», a-t-il déclaré dans un communiqué publié dans la soirée. «Après avoir analysé attentivement la situation de l’offre publique (...) et, en particulier, les niveaux de valorisation atteints», son conseil d’administration «a décidé de ne pas surenchérir et, en conséquence, a l’intention de retirer son offre», est-il par ailleurs expliqué dans ce communiqué. En outre, ajoute-t-on, les actions détenues par GLOBAL RESORTS et STRATEGIC HOLDINGS, un véhicule d’investissement du groupe d’ANDREA BONOMI agissant de concert avec GLOBAL RESORTS, «seront soit apportées à l’offre de GAILLON INVEST II, soit cédées sur le marché». Les deux entités détiennent ensemble 18,9% du capital du CLUB MED -représentant 17,0 % des droits de vote -, STRATEGIC HOLDINGS, qui avait construit sa participation au printemps 2014, ayant une part de 10 %.
.
Pour mémoire, GAILLON INVEST II avait porté, le 19 décembre, son prix unitaire à 24,60 euros par action et à 25,98 euros s’agissant des obligations convertibles de type OCÉANE, ce qui valorise le CLUB MÉDITERRANÉE à 939 millions d’euros pour 100 % des titres, le CLUB valant 915 millions avec la précédente surenchère de GLOBAL RESORTS (sur la base d’un prix par action de 24 euros). L’Autorité des marchés financiers (AMF) avait donné jusqu’au mercredi 7 janvier, à 18h00, au groupement d’investisseurs mené par ANDREA BONOMI pour contre-attaquer.
.
AMPLIFICATION DE L’INTERNATIONALISATION
.
GLOBAL RESORTS, qu’avait rejoint courant novembre KKR, géant américain du capital-investissement, se retire alors que le CLUB MED a retrouvé des niveaux de cours remontant à septembre 2008... Quasi stable (-0,04%), la valeur était d’ailleurs encore bien calée ce vendredi à la clôture d’EURONEXT PARIS sur la barre des 25 euros, à 25,09 euros. L’an dernier, elle a gagné 44,25 %, du fait de la bataille boursière même si la hausse du cours avait été amorcée dès le printemps 2014 pour cause de mouvements spéculatifs et de montée du groupe d’ANDREA BONOMI au capital du CLUB. Cela étant, cette flambée boursière a pris une toute autre tournure avec le lancement de l’offre publique d’achat (OPA) de GLOBAL RESORTS. Celle-ci a d’emblée «torpillé» une OPA initiale et amicale réunissant - à parité - FOSUN et la société d’investissement française ARDIAN qui avait été engagée en juillet 2013 au prix de 17,50 euros par action. ANDREA BONOMI ne s’est d’ailleurs pas privé de souligner le rôle qu’a joué son groupe dans cette forte hausse du cours du CLUB MED en 2014 : «GLOBAL RESORTS se félicite que les actionnaires minoritaires (du CLUB MÉDITERRANÉE, NDLR) bénéficient d’une meilleure valorisation», déclare-t-il ainsi dans le communiqué publié vendredi soir par GLOBAL RESORTS, avant de souhaiter « le meilleur au CLUB MED et à tous ses salariés ».
.
Le retrait de GLOBAL RESORTS va permettre au PDG du CLUB MÉDITERRANÉE, HENRI GISCARD D’ESTAING, de poursuivre sa stratégie d’amplification de l’internationalisation du CLUB MED avec la CHINE, pour premier marché cible, mais aussi le BRÉSIL. L’homme d’affaires brésilien NELSON TANURE, partenaire du Club pour un projet de village près de BUZIOS, doit d’ailleurs rejoindre son tour de table, une fois réalisée l’OPA de GAILLON INVEST II (il pourrait monter jusqu’à 20 % dans le holding d’acquisition).
.
Pour sa part, GLOBAL RESORTS défendait une stratégie industrielle alternative laquelle, a-t-il - à nouveau - souligné vendredi, «aurait constitué un scénario davantage porteur de valeur pour l’ensemble des parties prenantes». Le camp BONOMI axait le développement du CLUB MED bien plus sur l’EUROPE, sans pour autant tirer un trait sur les marchés émergents, mais aussi redynamisait son offre 3 TRIDENTS, soit l’entrée de gamme réduite d’un CLUB MÉDITERRANÉE largement repositionné, depuis 2004, sur le haut de gamme avec un parc relevant pour l’essentiel des 4 et 5 TRIDENTS. Pour bâtir son projet industriel, ANDREA BONOMI s’appuyait notamment sur SERGE TRIGANO, fils du charismatique dirigeant du CLUB ANDRÉ TRIGANO et lui même patron de la société dans les années 90 (avant d’être débarqué par les actionnaires pour cause de déficit). En cas de victoire de GLOBAL RESORTS, SERGE TRIGANO devait prendre la présidence du conseil d’administration avec un rôle non exécutif.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/gzza4i-PVSotNOH_HP5alyuGirPLLR1jjQd88ow__xvoZNMgU98yNY5jMfjPm8uWQ15t7itHx0ipV_1fydc80CLDoJwSZ7AAjS3Hh1yeBWAqhsYfhyhYmKnWvg8Z9ZPkvVImCJoONPyGvYDZ4a8PWSVy5SvPh9D5RfF9Wn3LQOxljRPkBu0ZiVTMdaU40scoGHPihppYWiDw3iNAvgvI8adS_098o3KduOS5Yu6E2RulTi4G-B0ysDWqIbBqEgP25KREOO5kNCUcfJ2XL7aen28gd_OQz1aFvZioCY1c7IliyjKHkptteQMvIRBIZ-r3iAvAurNjsXQbdbDedJ5qKQA0PXl1MvhzK5NUaodcVJC_flbSyLtbKR1cNxvei8JSwHr740cmGGzKBiTHDjv0DIwTnJ1whYnnLCtv1CkFCBL_mawQVt_j7ITbVGhCK86lV8_6m6yXKf9Npoqk0etklJqtEITiuPcwbb4UHSWrUAwBushNCsUELvg1YUR1W8Oa5WQF-N4ZmfUhaQOeVXcQ9oRGsybgE8gRUI9GSgXvZWAh7jee2iMdyzY6sV5QFjcxbrmj7A=w320-h212-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
CONSERVATOIRE DE BESANÇON À VENDRE SUR «LE BON COIN»
21 DÉCEMBRE 2014 L'EST RÉPUBLICAIN
.
La Ville n’est toujours pas parvenue à vendre l’ancien conservatoire de la place de la Révolution.
.
À vendre, 2.200.000 € un immeuble de quatre niveaux d’une surface d’environ 2.000 m² de surface de plancher.
.
«Son positionnement en vis à vis du MUSÉE DES BEAUX-ARTS et à la proximité immédiate d’une station de tramway en fait un site privilégié.»
.
Pas la peine d’être un grand connaisseur de BESANÇON pour le deviner, c’est l’ancien conservatoire de la place de la Révolution qui vient d’être mis en vente sur le site du «BON COIN» entre le jeu de pneus neige et le vieux buffet de famille.
.
La Ville, propriétaire des lieux, n’en fait d’ailleurs aucun mystère.
.
LAZARD ABANDONNE
.
Elle confirme par cette mise en ligne et en vente, la fin des négociations avec LAZARD GROUP.
.
Ce promoteur immobilier basé à STRASBOURG avait, dans un premier temps, été présenté comme l’acheteur idéal et providentiel de l’ancien CONSERVATOIRE vidé de ses occupants depuis le déménagement à la CITÉ DES ARTS.
.
Le projet était bouclé, LAZARD GROUP voulait transformer ce bâtiment du XVIIIe siècle en hôtel de luxe avec restaurant au rez-de-chaussée.
.
Le compromis de vente entre la Ville et le puissant groupe immobilier était signé à l’été 2013. Il ne fut jamais suivi d’une vente confirmée.
.
LAZARD GROUP avait dans un premier temps laissé filer le temps avant de faire part de son désintérêt.
.
DES MILLIONS EN TRAVAUX
.
À l’évidence, la transformation d’un tel bâtiment inscrit à l’Inventaire des monuments historiques s’est avérée particulièrement compliquée.
.
.
.
CONSÉQUENCES POUR LA FRANCE
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no

LE PÔLE ÉNERGIE D'ALSTOM EST AUTORISÉ À DEVENIR AMÉRICAIN
19 DÉCEMBRE 2014 BOURSORAMA
.
Les actionnaires d'ALSTOM ont approuvé vendredi à la quasi-unanimité le passage sous pavillon américain du pôle énergie du fleuron industriel français, marquant une étape importante dans la saga de son recentrage sur le transport.
.
Au terme d'une assemblée générale extraordinaire ponctuée d'échanges tendus avec le PDG, PATRICK KRON, les actionnaires d'ALSTOM ont entériné à 99,2% des voix la vente pour 12,35 milliards d'euros de 70% des activités d'ALSTOM au conglomérat GENERAL ELECTRIC (GE).
.
L'issue du vote faisait peu de doute, dans la mesure où la transaction était soutenue par le principal actionnaire d'ALSTOM, le groupe BOUYGUES, qui détient environ 29% des parts.
.
L’État, qui avait fortement pesé sur les négociations au printemps, avait donné début novembre son feu vert formel à l'opération. Elle aboutira à la transformation d'ALSTOM en une entreprise consacrée aux transports, secteur que le groupe juge plus porteur.
.
M. KRON a estimé qu'il s'agissait de la meilleure solution pour assurer la pérennité d'ALSTOM, dépourvu selon lui de la taille critique nécessaire pour affronter les difficultés du secteur de l'énergie, en berne en EUROPE.
.
«C'est la meilleure solution pour l'avenir d'ALSTOM», a assuré le dirigeant, à qui des petits actionnaires reprochaient d'avoir élaboré avec GE «une usine à gaz».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
NICE AÉROPORT A VENDRE
18 DÉCEMBRE 2014 FORCE OUVRIÈRE
.
APRÈS TOULOUSE, L’ÉTAT POURSUIVRA LA PRIVATISATION D’AÉROPORTS DE PROVINCE DONT NICE ET LYON AINSI QUE LE PRÉVOIT LE PROJET DE LOI MACRON. LA RECETTE DES VENTES SERVIRA NOTAMMENT À REMBOURSER LA DETTE PUBLIQUE.
.
L’opération de privatisation de l’AÉROPORT DE TOULOUSE rapportera 308 millions d’euros à l’État a indiqué le MINISTRE DE L’ÉCONOMIE, M. EMMANUEL MACRON.
.
Le 4 décembre en effet, le gouvernement a accepté l’offre du consortium chinois SYMBIOSE (composé notamment d’un fonds d’investissements de HONG KONG) lequel se portait acquéreur sur la vente par l’État de 49,99% du capital de l’AÉROPORT DE TOULOUSE, 4e plate-forme nationale en terme d’importante.
.
Trois sociétés étaient intéressées par l’achat de cette part vendue par l’État ; AÉROPORTS DE PARIS (ADP) allié à l’assureur PRÉDICA, VINCI (avec EDF et CAISSE DES DÉPÔTS) et le fonds d’investissements CUBE INFRASTRUCTURE. Pour le gouvernement, l’offre de SYMBIOSE était la meilleure au plan financier.
.
Jusque là le capital du site aéroportuaire était détenu à 60% par l’État, à 25% par la CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE (CCI) de TOULOUSE, et à 15% (et à parts égales) par les collectivités (Région, Département et agglomération de TOULOUSE).
.
L’ÉTAT SE DÉSENGAGE DU TRANSPORT AÉRIEN
.
La privatisation va chambouler cet équilibre puisque par la vente de sa part, l’État ne détiendra plus que 10,01%. Toutefois pour le ministre, M. MACRON, il ne s’agit pas là d’une opération de privatisation mais d’une simple «ouverture de capital dans laquelle les collectivités locales et l’État restent majoritaires avec 50,01% du capital». Pas si simple. Pour parvenir à ce chiffre, le ministre compte en effet la part restant à l’État (10,01%), la part détenue par la CCI (laquelle gérait l’aéroport jusqu’en 2007) et celle des collectivités. D’ores et déjà, la CCI et les collectivités ont demandé à l’État de s’engager à conserver sa part résiduelle de 10,01%.
.
Quoi qu’il en soit, TOULOUSE pourrait être le premier d’une longue liste d’aéroports de province privatisé. En effet, le projet de loi pour la croissance et l’activité, autrement dit le projet MACRON, prévoit déjà dans son article 48 la privatisation des aéroports de NICE et LYON (deuxième aéroport en FRANCE). «Le maintien d’une participation de l’État au capital de ces sociétés n’apparaît pas nécessaire» indique le projet de loi. Et de préciser «l’entrée de nouveaux investisseurs au capital de ces sociétés aéroportuaires devrait également permettre à ces sociétés de bénéficier (…) d’une capacité financière accrue». L’État détenteur pour l’instant de 60% du capital de la plate-forme de LYON se désengagerait ainsi à hauteur de 49,9% de sa part en 2015. Au travers de ces deux nouvelles opérations de privatisation, l’État compte obtenir des recettes substantielles. Et pour cause. Selon les spécialistes, LYON pourrait rapporter 500 millions d’euros et NICE, autour de 800 millions dans les caisses de l’État. Au total, la vente partielle des trois aéroports (TOULOUSE, LYON ET NICE) apporterait 1,6 milliard à l’État. Cette recette obtenue par le désengagement de la puissance publique au plan du service du transport servira notamment au remboursement de la dette publique.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
LYON AÉROPORT A VENDRE
11 DÉCEMBRE 2014 LE FIGARO
.
INFOGRAPHIE - DANS UNE INTERVIEW AU QUOTIDIEN LOCAL LE PROGRÈS, LE MAIRE DE LYON, GÉRARD COLLOMB, AFFIRME QUE LE GOUVERNEMENT ENVISAGE UNE PRIVATISATION DE 49,9% DU CAPITAL SUR LES 60% DÉTENUS PAR L'ÉTAT.
.
Après LA PRIVATISATION PARTIELLE DE L'AÉROPORT DE TOULOUSE BLAGNAC, au tour de l'AÉROPORT DE LYON. Le PROJET DE LOI MACRON prévoit de céder des participations détenues par l’État au capital des AÉROPORTS DE LYON et NICE CÔTE D'AZUR, les deux plus grands aéroports régionaux français. Dans le quotidien local Le Progrès ce jeudi, le maire de LYON, GÉRARD COLLOMB, PRÉCISE QUE L'ÉTAT NE DEVRAIT CÉDER QUE 49,9% DE L'AÉROPORT LOCAL, sur les 60% qu'il détient..
Une cession éventuelle de LYON SAINT-EXUPÉRY à un consortium chinois, comme à Toulouse, ne serait pas rejetée par GÉRARD COLLOMB : «S'il ouvrait une ligne avec SHANGHAÏ ou PÉKIN, ça pourrait se discuter», explique l'édile. Il affirme avoir fait de l'ouverture de nouvelles lignes aériennes «une condition sine qua non» à la privatisation, lors d'un échange avec MANUEL VALLS le 3 décembre dernier à PARIS.
.
L'AÉROPORT DE LYON est le deuxième aéroport régional de FRANCE par le trafic passager. 8,5 millions de personnes y ont transité l'année dernière, contre 7,5 millions à TOULOUSE BLAGNAC et 11,5 millions à NICE CÔTE D'AZUR. Il a engrangé en 2013 un chiffre d'affaires de 158 millions d'euros, en hausse de 4,7%, et un Ebitda de 51 millions (+7,5%). De son côté, l'AÉROPORT DE NICE génère chaque année 222 millions de chiffre d'affaires, quand celui de TOULOUSE BLAGNAC ne dépassait pas 120 millions d'euros.
.
L'AÉROPORT DE LYON VALORISÉ 1 MILLIARD D'EUROS
.
CLIQUEZ ICI POUR AGRANDIR L'INFOGRAPHIE
.
Les cessions de participations dans les aéroports de LYON et NICE devraient donc rapporter davantage que les 300 millions d'euros générés par la cession de 49,9% de l'AÉROPORT DE TOULOUSE. Selon l'AGENCE REUTERS, l'AÉROPORT DE LYON, dans son intégralité, est valorisé 1 milliard d'euros et celui de NICE 1,6 milliard d'euros.
.
Comme pour TOULOUSE BLAGNAC, le gouvernement devrait se tourner vers l'acheteur le mieux-disant. «Le gouvernement français est bien décidé à maximiser le prix de cession des actifs publics, sans faire de cadeau aux candidats locaux», souligne GRÉGOIRE THIBAULT, analyste BTP et Concessions chez NATIXIS, dans une note de recherche citée par REUTERS. À TOULOUSE, le consortium ne devrait par ailleurs pas avoir la main sur la politique tarifaire, a précisé EMMANUEL MACRON ce jeudi matin sur RTL.
.
Le gouvernement souhaite céder pour 5 à 10 milliards d'euros de participations dans les 18 prochains mois, sur les 110 milliards qu'il détient. «Le portefeuille de participations de l’État doit être mis au service de la croissance et de l'activité», explique la loi MACRON. Le ministre a précisé mi-novembre dans une interview au MONDE vouloir d'abord céder des participations dans des aéroports régionaux ou encore des sociétés où l’État dispose de droits de vote double, avant de se séparer d'actions d'EDF ou de la FRANÇAISE DES JEUX.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
L'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS ET LA SPPEF NOUS INFORME (SUIVRE LES VENTES DE NOTRE PATRIMOINE SUR CES SITES)
https://lh3.googleusercontent.com/c7QVJLRrQs-BFBoGS4jZnhfkTyzu69mBYT-5GhEjETeJiwi0oaYnlIpg1buP1VMec9HtX4dkTroaqY00ITzD_HXQD_fgaEcoTj8XeAF9xH1yL2CeS7IhBRHYL2GELUoVaKpibuKhVcxvMIg6dKdUAMbU18H6AMKc4rFOUIlbxp4BtoYGdTAeT3njvvTK8AmswkUoXa8gPTMrBhV8tBEXixBsT_PPRQaBaqDobFjclJcrbX45MuEkHnQv1OKsGjvSRacMwi5CqpOlxPCxST3r-0Vme1k8rpQw6vvt2i3qUrPre4EESfOkUfJ76f46xmmQN7dYfI6wxkOneWPQcKJmiP-vj_lYqckxNDlNHilTZQfvP6IhONTT_tbOrggzHKeGDCKvtKSVG3FldOSz5d_gFUUKdFWMjkE15LDujTWFnSFkr4G-wv_j82SBjbRzIuT40vW4hlKPVazNGoLlsvUKUtuovXdF3Daa30wLbfDdBFUpzEHk31K53ifVtYhNO3vuwAUZHWXxscdJGDC31y7a9nq2jT18YBROoBje8BZSO1TXINS2OleopdCxdiWpZAnl6u95yw=w300-h218-no PAVILLON DE LA MUETTE, en FORÊT DE SAINT-GERMAIN, œuvre d’ANGE-JACQUES GABRIEL, premier architecte du roi, conçu pour LOUIS XV, puis modifié par LOUIS XVI. Ce pavillon de chasse royal, le plus abouti qui nous ait été transmis, avec ses annexes fonctionnelles (cuisine notamment), est inséparable de la forêt domaniale qui l’abrite.
.
https://lh3.googleusercontent.com/ccpo50vQHfAGm2lC5V9nCCifZZzAxgm4v_rZhwSQ4T3jpKH_RMGRURYccsL1xI5t29681lq3VGmUyXKYT5N0bwWVZjJ1KBChUkDoVDUXKLIgQD2806O6CCkGrD0KtiwnlPHpMPWqnJ_pxdOizYCxPoKTGFQ-DUj5x_4iLVR56RFqrgR_GmtCj5crVdnHLdAwoVC9bgsMgGVRXvxHaoaht8O7-KNwFZX2xXEc1SfyETWX7cRmunha9zlp9kcVF62OuUma5PW7Fu0dA3h_BjisGP2JRgkmosXMZwF6ueRRxsVqc6q9FJclnj4GyBXNqKepUGyNfAikHRo2l3dLCFzCWYSBcfg23gTgjnmW1h3p_qBdgp39cSHGICdNRQYJJTTvaIjGTcpd6eVOr9gqWHlkxtUCnlbjiXbtHE9Vix471LscmcGSiOPijF8gNUvDicSRZ49XTfQmvUwy3_ziTdPbwAqqID0g-pc0_66-2lHFQFyWGMUGO-jb4jxrRnH1pzLuYPhpQp9VO7BmVJWuzivH6zs8R47qqfWK2Tdr49K_YX7vanbM75vIvQ95tdOG8eNgVKrOAQ=w300-h268-no SURINTENDANCE DES BÂTIMENTS À VERSAILLES, œuvre de JULES HARDOUIN-MANSART, premier architecte du roi, qui accueillait l’essentiel de l’administration des Arts sous l’Ancien Régime, ainsi que le CABINET DES TABLEAUX DU ROI où étaient conservés les fleurons des collections de peintures de la Couronne, aujourd’hui exposés au MUSÉE DU LOUVRE.
.
https://lh3.googleusercontent.com/UJ3GVqqvr1sGYANxLFigYN0u6Li10n3TsQB49-JWF_uheHFR8fDI_Kf1QVMhlQgh2hqBcrBvZz-FRFeQjhX-L549UNgS82s8S6TyNixqiXeF1zBHLXk4VsMomVagcARu6mrJqIPg9bqtoTX5nivmrd4tZ1P3fW8NK6IgNSQgnU4TAIsWne4bej7cI6PHjMFGX4v_wU2zKM23uYLRGAd91PO8BI3nGXqb9KtDPWDmOqKWsPTOwwDCWtIDRZEq9_-hJLisOtfJnCgdfkaTpbge5VD6KYdATEt4RKzgscf14uaWucl1a6BujWb7Q0E0DNkNRtli9HyH5QvsERgZ7ovsP2X8Cr4ZkTLURmKf-xUDbWZ9BbvduB4yrPlwBibtE9Aauqa9L7xXqF3cqvJudyktsMpP-a71fEBYbH_GhI7nI2E11u3bPllh-hpWehxNGrnF0fi3KBFOAcD16O-kYtA-B3CaPU3_vNc6_2VCakbZc-E_jxvtW8cVTbu2gogDMPHWrX_uLmaddXCDwPfdJ_XqBNIWI7_zlHRhsyAKu6Nyq5dunE5UemVp7uw9vgkwQ_zQQBnP9g=w300-h200-no PORTE DU CERF-VOLANT à BUC, pavillon de Suisse du milieu du XVIIIe siècle attaché au mur de l’ancien Petit Parc du CHÂTEAU DE VERSAILLES, aujourd’hui domaine national. La SPPEF a, à ce propos, signalé le cas du PAVILLON DE SUISSE DU VAL-JOYEUX, cédé par les domaines en 2002, qui est actuellement en péril faute d’entretien par ses propriétaires.
.
https://lh3.googleusercontent.com/MJh6M25GiOulU-qslTeYptxIrVsAp9SFhip4CHQNedzO_LKJY9dEIABgShDAGjEoNG-jwMzfYH24vsU26CSVKxyRQgyvEIxmnZccvb4NCVzBxh4y-C2ZRFmV68H3a1f5LK4Ki1JTxAgI2h-_VVv_ZTmTrnmBvonjEQro0ViLBfzglsFYI19TMm2MDwZBoKzoCJ2_lv1QmZr_w_Q9o8igMQ7a3JmhrFkKu8kJGTAbfeLfSOlO37k1Z6C_qjVWLAyrSj-HguJfXjWW5UDkUyVdD_e1H539r9h2OnesDxGxaqxCmNV46YbW0Xs5eiHrM-RK-VGBMN0yAH2_IDKTixDFL9FGyfH5BilPr9a0wVFr3HUznxX0QNDrQsRUn8ou3X4I5XCWnA-mugzL1pIH3sCanWMxOCKieMSI53VOBTpymwlRa1faw_gOltzDKJaqTrHPlPsJAPJTxaFIu6svmkulQMOCKW1suS71ZqqKzrb9YfeN5NIoBtL-ppZl5-6vj8hjsMVjlmR3-NBtpUwVMcnXyicLfJE93CWeS1qigXnTcm1VMbx9cbdCDO1MHu9uzAOjnSf2Og=w300-h193-no
CASERNE DES GARDES DU CORPS DU ROI CHARLES X à SAINT-CLOUD
édifiée entre 1825 et 1827 par EUGÈNE DUBREUIL (1782-1862), architecte des Bâtiments du roi, rare construction de ce règne et seul bâtiment d’envergure ayant échappé à l’incendie du palais en 1870. Notre Société a réitéré sa proposition de louer cette ancienne dépendance du château au profit du CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX, affectataire du DOMAINE NATIONAL DE SAINT-CLOUD.
.
La SPPEF a demandé au ministre des Finances de bien vouloir suspendre la vente de ces monuments, ainsi que de tout démembrement d’un domaine national, jusqu’à l’entrée en vigueur de la «loi patrimoines». Ce projet, sur lequel le MINISTÈRE DES FINANCES été consulté, doit en effet être soumis au PARLEMENT et comporter une section relative aux DOMAINES NATIONAUX, noyau de biens historiques de l’État dont l’inaliénabilité effective serait assurée. Il a également été demandé au ministre de réfléchir à la réaffectation de ces biens historiques à d’autres services de l’État en ménageant, dans la mesure du possible, un accès pour le public. Afin d’éviter, qu’à l’avenir, de tels biens ne soient mis en vente, la SPPEF a enfin proposé la constitution d’une commission pluridisciplinaire sur le modèle de celle, présidée par RENÉ RÉMOND, ayant étudié, en 2003, l’opportunité du transfert de certains monuments de l’État aux collectivités locales.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/y0uJdbkYy0LFseFEJ7lbEJM1kAuxagK78nlRKHrrSUIpBih1QIG838EJ3vE8-Yx0zasGz-oMkUwRVztfUqe2oAwMmLy0t0O_eI-wpmpCfbs_feMG34F3hzmYge33B-DtZYhLB_MINXrf9Y5lWJUrm2iwQ3snUBdwnwq5YvHRW_9GcRgDITlZcsIRHrTYnBUbNKTbIob5psSNEhx33eyQv7k45Q10EExz7YOqHf_EhRmlVqUc34A6CtuSphhciirCeCJmwygkHfR0URjAqhOZ1A-od_YPAOcPAFx7EvfcmCWtPFaQXaYN1QspBJhpdSwai_9O-crq5osMxCXIerDelVbGrsl5SDQzQHxOfWwqm8hvYP8kNRyL291JVArrXOtOgB0HvEP5o2-J03_-1dU8vYIJUzm-RsddOzdWbAompI_sYbHAVtzDEntfH9UV1mjHoRS8g-MSiZ6F5rJJGphm9Lhy8L4aEZwUNZE6zNlCbKKeap8S1xUZwJCF6jy-8QSnRErkUqYkn9kGeyOeoaEwbJaHAEXY6ktPBiJukZIejtZ2XaOs5mQ0vG_yO2ZEtETNv76l0Q=w319-h206-no
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
LA FRANCE A VENDU SON CONSULAT HISTORIQUE AU QUÉBEC «LA MAISON KENT»
5 DÉCEMBRE 2014 LE DEVOIR
.
La MAISON KENT, célèbre bâtiment du VIEUX-QUÉBEC acheté en 1980 par la FRANCE pour y installer son consulat général, a été vendue pour 2,75 millions de dollars canadiens, selon des sources concordantes jeudi.
.
La vente du CONSULAT DE FRANCE à QUÉBEC a été signée. L’édifice datant de la fin du XVIIe siècle n’était plus adapté à l’accueil du public, a indiqué jeudi un membre de la mission diplomatique française.
.
Affichée il y a quelques mois pour 3 millions de dollars, la vente de la MAISON KENT, baptisée en l’honneur du PRINCE EDWARD AUGUSTE, futur DUC DE KENT et fils du roi GEORGE III, avait été critiquée en FRANCE.
.
Le groupe parlementaire FRANCE-QUÉBEC à l’ASSEMBLÉE NATIONALE avait déploré cette cession d’une maison faisant partie du «patrimoine historique du QUÉBEC» et là où «a été signée la capitulation de la ville de QUÉBEC aux Britanniques en 1759».
.
Ces parlementaires avaient vu dans la vente de la MAISON KENT «un désengagement de la FRANCE à l’égard du peuple québécois».
.
IMMEUBLE PLUS FONCTIONNEL
.
Les services consulaires à QUÉBEC, environ une vingtaine de personnes, vont déménager dans un immeuble plus fonctionnel, permettant de mutualiser les coûts de fonctionnement et d’entretien, a-t-on expliqué de source diplomatique.
.
Les acheteurs sont un groupe d’investisseurs formé de promoteurs immobiliers et d’un chef d’entreprise, selon LE SOLEIL. Classée monument historique depuis 1952 par le gouvernement du QUÉBEC, la MAISON KENT est à quelques mètres du CHÂTEAU FRONTENAC, au cœur du VIEUX-QUÉBEC qui est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985.
.
Dans quelques mois, le CONSULAT GÉNÉRAL DE FRANCE à QUÉBEC s’installera «dans un immeuble rénové proche du centre politique et administratif de QUÉBEC», avait indiqué un diplomate au printemps dernier.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
TOULOUSE AÉROPORT A VENDRE
7 NOVEMBRE 2014 LA TRIBUNE.FR
.
SEUL UN CONSORTIUM SINO-CANADIEN A DÉPOSÉ UNE OFFRE FERME À CÔTÉ DE CELLES D’AÉROPORTS DE PARIS ET VINCI. SELON LA PRESSE RÉGIONALE, IL AURAIT FAIT LA MEILLEURE OFFRE FINANCIÈRE.
.
Sixième aéroport français,TOULOUSE-BLAGNAC va-t-il passer aux mains d'investisseurs chinois ? La question se pose dans la mesure où, à côté des deux consortiums français emmenés respectivement par AÉROPORTS DE PARIS et VINCI AIRPORTS, seul un consortium sino-canadien, composé de trois investisseurs chinois (SHANDONG HIGH SPEED GROUP, un fond d'investissement de HONGKONG et l'AÉROPORT DE SHENZEN) et du groupe canadien d'ingénierie et de construction SNC-Lavalin - lequel gère 16 aéroports en FRANCE dont celui de TOULOUSE-FRANCAZAL - a déposé une offre ferme pour la privatisation de l'aéroport de TOULOUSE-BLAGNAC avant la date limite du 31 octobre.
.
Tous les autres prétendants qui avaient manifesté leur intérêt en septembre ont jeté l'éponge, certains, comme la banque australienne MACQUARIE à cause de l'incertitude règlementaire en FRANCE après la gestion du dossier ECOMOUV, d'autres, comme AVIALLAIANCE, concessionnaire des aéroports de HAMBOURG, ATHÈNES et BUDAPEST, par crainte que la présence d'investisseurs chinois parmi les postulants n'entraîne une surenchère.
.
LE PRIX EST LE PRINCIPAL CRITÈRE
.
Cette dernière offre est-elle la plus élevée ? C'est la grande question qui taraude les différentes parties prenantes de ce dossier. La Dépêche l'affirme dans son édition du 4 novembre 2014. «L'écart de prix avec les concurrents est significatif», assure notre confrère.
.
Le prix est le principal critère fixé par l’État dans son cahier des charges. Pour de nombreux experts du monde aéroportuaire, les 49% que cède l’État valent aux alentours de 250 millions d'euros. «Ces dernières années, les aéroports se vendent 13 à 16 fois l'EBITDA (résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement). Si le consortium étranger est largement au-dessus, quel impact sur l'évolution des redevances aéroportuaires prélevées aux compagnies aériennes ?», relève l'un d'eux.
.
En attendant, si le consortium sino-canadien a proposé beaucoup plus, il aurait de facto un coup d'avance sur ADP et VINCI. Une perspective qui en embarrasse plus d'un. «Que fera-t-on si l'offre est largement au dessus de celle d'ADP et de VINCI ?» s'interroge un protagoniste de ce dossier. L’État va-t-il se débrouiller pour favoriser les offres françaises comme certains le pensent ?
.
«On ne peut pas tordre les règles. Il y a une jurisprudence du CONSEIL D’ÉTAT, c'est le prix qui compte», explique quant à lui un proche du dossier. Il y des règles, l’État ne peut pas faire n'importe quoi», poursuit-il.
.
«Il y a quelques années, AÉROPORTS DE PARIS et VINCI étaient entrés au capital de l'AÉROPORT DE PÉKIN. Il serait aujourd'hui curieux que la France refuse ce que la CHINE a accepté», fait valoir une source chinoise.
.
VINCI VISE UN DOUBLEMENT DU TRAFIC
.
Les projets industriels auront-ils leur importance ? «Si l'écart de prix est inférieur à 10% environ la pertinence des dossiers industriels peuvent jouer pour départager les candidats», assure-t-on à LA TRIBUNE. «Même si l'écart est supérieur, l’État devra apprécier la crédibilité des offres», veut croire un observateur.
.
Pas de surprise du côté d'AÉROPORTS DE PARIS et de VINCI. Leur solidité financière est connue de tous. Tous deux, ont démontré leur savoir faire dans la gestion et la valorisation des actifs aéroportuaires. Leur expérience dans le développement des commerces et les possibilités de faire des synergies avec les aéroports qu'ils détiennent sont des atouts. VINCI par exemple parvient à générer dans les aéroports portugais, rachetés l'an dernier, un trafic supérieur aux prévisions. Selon nos informations, il viserait à TOULOUSE, un doublement du trafic sur la durée restante de la concession, soit 15 millions à l'horizon 2030.
.
En face, «SNC LAVALIN ne gère que des petits aéroports», note un observateur hostile à l'offre du groupe canadien avec les Chinois. Au-delà, c'est le projet de développement du consortium sino-canadien qui interpelle. Ce dernier le fait reposer sur l'ouverture de vols par des compagnies chinoises entre la CHINE (et en particulier SHENZEN) et TOULOUSE pour faire de la VILLE ROSE un point d'entrée en EUROPE pour une clientèle «touristique chinoise de qualité et de les faire transiter ensuite vers d'autres villes en FRANCE et en EUROPE», explique un connaisseur de l'offre sino-canadienne.
.
LES CHINOIS VEULENT DÉVELOPPER DES LIGNES ENTRE LA CHINE ET TOULOUSE
.
Une offre qui permettrait selon lui de susciter un développement des lignes de la part d'autres compagnies, «faisant de TOULOUSE une sorte de HUB». «TOULOUSE n'a pas le potentiel d'un HUB, ne serait-ce que par sa situation géographique excentrée en EUROPE» explique un expert.
.
Un tel projet comporte par ailleurs son lot d'incertitudes puisqu'il suppose que le consortium parvienne à convaincre les compagnies chinoises de desservir Toulouse. Ce qui est loin d'être évident. D'autant plus que deux des plus grosses compagnies chinoises CHINA EASTERN, et CHINA SOUTHERN sont partenaires d'AIR FRANCE sur les vols entre la CHINE et PARIS. Et disposent déjà à ROISSY d'une offre de vols en correspondances très étoffée. Par ailleurs, pour une desserte de TOULOUSE, les compagnies chinoises devront obtenir des droits de trafic (autorisations de vols) entre la FRANCE et la CHINE.
.
Les trois projets vont être présentés aux collectivités locales qui donneront un avis. L'agence de participations de l'État (APE) devrait trancher d'ici à 15 jours. L'opérateur retenu rachètera 49,99% du capital de l'aéroport détenu à 60% par l’État, avec une option de vente pour les 10,01% restants. Aujourd'hui les autres actionnaires de l'aéroport toulousain sont la CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE TOULOUSE (25%), la RÉGION MIDI-PYRÉNÉES (5%), le DÉPARTEMENT DE HAUTE-GARONNE (5 %) et TOULOUSE MÉTROPOLE (5 %).
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
6 NOVEMBRE 2014
.
VIGNOBLES FRANÇAIS À VENDRE
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
LA FRANCE FERME SES AMBASSADES ET LES VEND DANS PLUSIEURS PAYS AFRICAINS
3 NOVEMBRE 2014 OEIL DAFRIQUE.COM
.
Fermeture de représentations diplomatiques, réduction des effectifs, vente de terrains et de bâtiments : le QUAI D’ORSAY a décidé de se serrer la ceinture. Triste époque…
.
Au QUAI D’ORSAY, on préfère parler de «modernisation». Mais le «plan d’adaptation» annoncé le 29 août par LAURENT FABIUS, le MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, lors de son discours de clôture de la conférence des ambassadeurs, et qui certes ne concerne pas que l’AFRIQUE, va de fait réduire la présence française sur le continent, rapporte le site XIBAARU.
.
Des représentations diplomatiques déjà sans ambassadeur en GAMBIE, au MALAWI, à SÃO TOMÉ E PRÍNCIPE et en SIERRA LEONE devront fermer leurs portes, tandis que les effectifs seront réduits dans les ambassades du CAP-VERT, de la GUINÉE-BISSAU, de l’ÉRYTHRÉE, du LIBERIA et de la ZAMBIE, où ils sont déjà modestes.
.
Les activités concernées seront confiées aux ambassades des «pays voisins» indique le QUAI D’ORSAY, qui annonce a contrario un renforcement de sa présence en ÉTHIOPIE (siège de l’UNION AFRICAINE), au MALI et en AFRIQUE DU SUD. Au TOTAL, le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES prévoit de supprimer 600 postes dans l’ensemble de son réseau diplomatique (le troisième le plus étendu au monde, derrière les ÉTATS-UNIS et la CHINE) pour arriver à 14 200 employés d’ici à 2015.
.
VENTES
.
Si les ambassades d’AFRIQUE FRANCOPHONE sont épargnées par cette première vague de réduction des effectifs, leur riche patrimoine hérité de la colonisation sera en revanche mis à contribution avec la vente de plusieurs terrains et biens immobiliers. À LIBREVILLE, les bâtiments qui abritent la chancellerie, le consulat, la trésorerie et le service économique vont tous être cédés (avec une option d’achat pour l’État gabonais). Leurs services seront regroupés dans un seul immeuble, qui doit être érigé dans le vaste parc de la résidence de l’ambassadeur d’ici à 2017. La résidence du CAP, en AFRIQUE DU SUD, doit aussi être vendue, de même que d’autres biens à BRAZZAVILLE et ANTANANARIVO.
.
Le produit de ces ventes devrait financer en partie la rénovation et la sécurisation d’autres ambassades, chantier estimé à 20 millions d’euros entre 2014 et 2017. Ce sera notamment le cas de la représentation française à TRIPOLI, sérieusement endommagée par un attentat en avril.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
DES CHINOIS ACHÈTENT LE LYCÉE PRIVÉ SAINT-AUGUSTIN À BITCHE
26 OCTOBRE 2014 L'EST RÉPUBLICAIN
.
SAINT-AUGUSTIN À BITCHE A ÉTÉ VENDU POUR 1,1 MILLION D’EUROS. LES INVESTISSEURS VEULENT TRANSFORMER L’ÉTABLISSEMENT EN CENTRE DE FORMATION
.
NANCY. Près de trois siècles d’histoire viennent de prendre fin à BITCHE. SAINT-AUGUSTIN, le collège épiscopal de BITCHE, rattaché directement à l’ÉVÊQUE DE METZ, vient d’être vendu à un groupe d’investisseurs chinois originaires du SICHUAN pour la somme de 1,1 million d’euros, plus du double de l’estimation des Domaines, ainsi que l’indique CHRISTIAN COTTIGNIES, le gérant de THÉTYS, la SCI désormais propriétaire des 14 ha du site : 33.000 m2 de bâtiments et 6 ha de forêts.
.
Menée pendant plus d’un an par PHILIPPE HIÉGEL, l’ancien DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION DU DIOCÈSE DE METZ, la difficile négociation vient d’aboutir à la signature de l’acte de vente. Celle-ci devait avoir lieu initialement en septembre, mais les contraintes justifiées de traçabilité de l’argent l’ont retardée. «Nous nous sommes renseignés le plus précisément possible sur l’identité des acheteurs ; nous n’avons pris aucun risque», souligne le n° 2 du diocèse, le père JEAN-CHRISTOPHE MEYER. C’est ainsi que d’autres projets ont été rejetés, «parce que nous avions trop de doutes». L’un provenait d’un pays du MOYEN-ORIENT déjà fortement présent en FRANCE.
.
L’IDENTITÉ DES INVESTISSEURS RESTE SECRÈTE
.
Cette vente enlève une épine du pied de l’ÉVÊCHÉ DE METZ. Depuis plus de deux ans, les locaux continuaient à être entretenus et chauffés pour environ 250.000€ par an. «Nous sommes vraiment soulagés. Mais au final, il s’agit d’une opération blanche, car nous allons rembourser des emprunts et lever des hypothèques», reconnaît le vicaire général, qui n’a ni confirmé ni infirmé le prix de vente, visiblement mal à l’aise, dès qu’il est question d’argent.
.
L’avenir du site semble assuré. «Notre objectif est de faire perdurer sa vocation séculaire de formation. Des études ont déjà été menées et se font encore. Après des travaux, nous espérons redémarrer l’activité par paliers, dès septembre de l’année prochaine», précise CHRISTIAN COTTIGNIES.
.
Une première enveloppe de trois millions d’euros est déjà programmée pour entamer la rénovation des bâtiments. En revanche, l’identité des investisseurs reste secrète pour l’instant. Ils tiendront une conférence de presse «pour les vœux, en janvier», peut-être en présence d’un ministre du gouvernement chinois, ce qui montre leur entregent.
.
UN PROJET AMBITIEUX
.
Sur le site sont envisagés un lycée d’excellence européen, un centre de formation pour adultes, Européens susceptibles de travailler en CHINE ou Chinois travaillant en FRANCE et enfin, une école universitaire sur le modèle de celle, spécialisée en administration-management, qui fonctionne déjà à PARIS, rue du Faubourg Poissonnière, voire un pôle de recherche universitaire. «Ce projet est très ambitieux. Nous pourrions développer d’autres implantations dans la région», poursuit M. COTTIGNIES. «Mes partenaires chinois sont prêts à investir en LORRAINE, une région qu’ils apprécient», à deux pas de l’ALLEMAGNE et «en plein cœur de l’EUROPE». Ils envisagent notamment un développement touristique et espèrent des aides de la Région.
.
«Ils souhaitent établir un courant de formation adapté aux courants actuels. Dans cet état d’esprit, ils regardent ce qui se fait ailleurs. Ils s’informent sur ce qui se fait en EUROPE et en CHINE, et ont des liens avec l’AFRIQUE et la RUSSIE. Ce sont des gens très respectueux du passé, des ancêtres et de l’Histoire», explique le gérant. Finalement, une approche très confucéenne. CHRISTIAN COTTIGNIES conclut : «Pour la région, c’est un bon plan en termes d’emplois, de devises et de tourisme». Les Chinois vont découvrir la LORRAINE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
LA VILLE DE BORDEAUX VEND CINQ IMMEUBLES AUX ENCHÈRES
7 OCTOBRE 2014 SUD OUEST.FR
.
https://lh3.googleusercontent.com/liSFaB0RVksyUZs-yNc8oh3Rd1lItUlwtCNcPODQR7m-e4XKwsqraoM8fz9ZEFGnp3ypf-yxcUBJ-2sZ4STTRgSP5Tjm2thgUIs9-tkpElU6n6O1DtiGSQ9SzfVPxZ8esmNgdc0t9qBZW8Bl5mXC_BjgDXraViaaLoyGYQ6Z7zyktqfccuoFlpyM-x1-kk7gnhqEJ74TNoJFt6jB82GUvNM7HZxlVhQ26SgZixKG7g2uh8YYCW9CRyf-qWfvZFJfVPvMEUCi4dNHnLiRMM0LMvlUFP3sdpX9Bpwyszhx5FlFp4VXXIiEUuHJIqzTPQjCaSyuSEv-ReQX9tA8zdRoQzi-6NYE4zx_9mS1G-XMUhH9pEovxEXBcAra-QoxhFw4q2zgKe6qMnYAE_WSWyTSf49uyiRoAD1uoXaBRs4LTyAikBXo7PK5nMTq-4TqGt1hAfu2-BImmCkiqejpxqWirdaCtz04y0W2RPV9nxmdbwFabcg-TxSGTObrWj0ydsI_2YWLgZbKio4eIBD8N7FadjfKsMAsqc4Dd1MlL2tIXxmcqTeYkYoURHAud5ufkx3ttenU2A=w320-h160-no CINQ BÂTIMENTS MUNICIPAUX SERONT VENDUS AUX ENCHÈRES CE MERCREDI MATIN. UNE VENTE QUI DEVRAIT RAPPORTER AU MOINS 8 MILLIONS D'EUROS À LA VILLE.

C'est ce mercredi matin qu'aura lieu la vente aux enchères publiques de cinq bâtiments municipaux.
.
Ces immeubles de bureaux, qui accueillaient des services et agents de la ville de Bordeaux, ne sont désormais plus utilisés puisque le personnel a migré vers la toute nouvelle cité municipale.
.
Ces ventes réalisées par la CHAMBRE DES NOTAIRES DE GIRONDE devraient rapporter au minimum 8 millions d'euros au budget municipal. Une somme d'ores et déjà prévue dans le plan de financement de la Cité municipale (60 millions d'euros d'investissement pour la Ville).
.
LES CINQ BIENS MIS AUX ENCHÈRES :
.
* 11, rue Père-Louis-de-Jabrun : 2200 mètres carrés. Mise à prix : 3,6 millions d'euros
.
* 3 et 4, place Rohan : 400 mètres carrés. Mise à prix à 1,95 million d'euros
.
* 17, place Pey-Berland : 300 mètres carrés. Mise à prix à 1,6 million d'euros
.
* 4, rue Elisée-Reclus : 190 mètres carrés. Mise à prix à 810 000 euros
.
* 33, rue Montbazon : 91 mètres carrés. Mise à prix à 340 000 euros.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
LE PLUS GRAND BUREAU DE POSTE DE FRANCE TRANSFORMÉ EN HÔTEL DE LUXE
7 OCTOBRE 2014 CAPITAL.FR
.
LA POSTE VIENT DE CHOISIR LE FUTUR EXPLOITANT DU PROJET HÔTELIER DE LA POSTE DU LOUVRE À PARIS, ÉTAPE IMPORTANTE DANS LA TRANSFORMATION DE CE BÂTIMENT PARISIEN EMBLÉMATIQUE EN UN NOUVEL ILOT URBAIN.
https://lh3.googleusercontent.com/8oEZg0add3ZRk-rtyPqZeYCkedlJgIcyZtLZSqKrkvixA9la-NnXNQ2SXz3CxhpYAxU-xA1HWUepE2pgpzpyPukoy4Wr3697e-hO22kip5FKQW_EFYnhWcBVdvpzE2fJ9s028CIpjEY3q77vO28NlxGWZzRoKJWMFakuuyCRmPVU9-ahh6RK6EI5Fbiyshw7BImzoRkqhuphwwJhUFWUmhmTBHWh_uS52K8JAvmmre1YEjeJ2TmJZYhMCFkqnPWDuA9lNC3Hs0yrRdK2A_sXCZHYuI5sJoeFOTYmeeel2SgtwTLdAIshnk-GjXTFZe5Nt9JIfEP1VQsMtWW7gFcjvFVcORHFawgRri4Xg-4xqEUw5EDoSbU8b-N26KwYXi1ZLZXun8NBuekroH--KRRlGdCU0ofd3BL7uQGJpWyf-E28ivSYPYesRhIBg2Ye1RnynM0qDy5gnkh_W5z0S28w3yPmVUVcdXTLV-mhunAfUAladUF-w6Ypvt5HIWHD3qHMAZjiVuhRG4haaKAhnInu1ZrR4ql7pejpkj2BXGbHy8-TGOtMYKkqsEqkjZxb-VLlaxzd2w=w320-h156-no Beaucoup de Parisiens se souviennent sans doute de soirées passées à faire la queue devant le guichet de la POSTE CENTRALE, rue du Louvre à PARIS, le dernier jour du paiement des impôts.
Le cachet de LA POSTE faisant foi, comme on dit, certains attendaient en effet l’extrême dernière limite pour aller poster leur tiers provisionnel dans ce bureau ouvert 24 heures sur 24, le seul de FRANCE…
.
D’ici quelques années, ceux qui rechignent toujours à payer leurs impôts par INTERNET pourront y passer la nuit, cette fois-ci dans une chambre tout confort ! LA POSTE vient en effet de lancer un vaste programme de rénovation de ce bâtiment parisien emblématique. Début 2015 commenceront des travaux en vue de transformer ces 32.000 mètres carrés idéalement situés dans le 1er ARRONDISSEMENT DE PARIS. On y trouvera toujours un bureau de POSTE, ouvert jour et nuit et accueillant en moyenne 3.000 clients quotidiennement. Mais plus seulement.
.
En 2018, le bâtiment accueillera aussi un commissariat de police, une halte garderie, des espaces de co-working, des boutiques, des logements sociaux et un hôtel quatre étoiles. Cet hôtel, situé dans la partie supérieure du bâtiment sur un total de 6.000 mètres carrés, comprendra 80 chambres, un restaurant et une terrasse offrant un panorama unique sur les toits de PARIS. Un autre restaurant sera lui installé au rez-de-chaussée, dans la cour de cet ensemble qui constitue un pâté de maisons à lui tout seul.
.
Pour mener à bien la partie hôtelière du projet, LA POSTE IMMO a signé un bail de 12 ans avec le Groupement ELEGANCIA HOTELS, GLT-KONG et NOVAXIA. L’ARCHITECTE DU PROJET EST DOMINIQUE PERRAULT à qui l’on doit déjà la BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE, en forme de quatre livres ouverts, à PARIS.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
LE GOUVERNEMENT VEUT FERMER L’HÔPITAL MILITAIRE DU VAL-DE-GRÂCE
8 OCTOBRE 2014 LE MONDE
.
Le gouvernement envisage de fermer le célèbre HÔPITAL MILITAIRE DU VAL-DE-GRÂCE. Le projet est à l’étude depuis des mois mais le sujet est si sensible que l’exécutif se refuse pour l’heure à toute déclaration publique. Les autorités de santé restent aussi muettes que l’armée. Le sujet n’est «pas à l’ordre du jour au niveau du président à ce stade», fait-on valoir à l’ÉLYSÉE. Rien n’est finalisé, des arbitrages présidentiels sont attendus, expliquent plusieurs sources du ministère de la défense. Des décisions seront annoncées «avant la fin du mois», indique-t-on chez le ministre JEAN-YVES LE DRIAN.
.
Aucun démenti ni précision ne sont apportés quant au projet de transformation du site parisien historique, dont la vocation va changer. Les personnels du VAL-DE-GRÂCE s’inquiètent. «Depuis la fin 2013, de nombreux médecins généraux, patrons de service sont partis. Puis un plan de restructuration proposé par la direction a été retoqué par le SERVICE DE SANTÉ DES ARMÉES. Et le chantier des remises aux normes des infrastructures a été stoppé. De plus en plus d’officiers nous disent que l’on va fermer. Nous aimerions en savoir plus», indique ARNAUD DE COOMAN, délégué FO, le syndicat majoritaire. Ce dernier a organisé une première assemblée générale des personnels lundi 29 septembre, une autre est prévue vendredi 10 octobre.
https://lh3.googleusercontent.com/UmlxpHhnDb_eTfGYtqu7L0brRRnLXd8cFPPn8m3KYI4hRcXaKfE2DhQ3lqqzmA2jdRLbQfYYrzNkGPrG8gyc9sayTyoA39PBuaikfoRp-HlbL_1iYhFl6uEvvcbuIs_2QDxbeMH00dNz2Vsx30tw5qwFsUcCFOPx9LIKaM3Msec56azRYAXzKoB0oMFhbvmEeD8S8rpyqhcS4SOqWu212Vl1NeyEsxVeiXoSuroSjcDnZUZrcBuocXkoEq6SvzXcACDCqUiMD2EIZzCYgLyNFw-1VVl05giGHXh-XVDjXTt54EuUBvMIXpBr8t6Mtm4X6f8Pg9ZKPTEQRxPzWMKwoNck-gQSYH1MC_8vlBddICfV1rlQVq3lMwYPH_Vy_MXZuDWgSMs5MFRlZ_kmpmKv_3K8AQPSjUac0yLsW8Ygx6JL-26Y0CWaQTF5ygzpeysNfdSYthDcN0qAAu_uJKFFxFtCRZF5j-ZJ5c_RYiauFuwxAgExLg64wzMplhEtc8MRtS5U8ZD-5bKKRNydjfgTiBmVVYXsOIeDwQfJHBRdEs5b9E-tsN1NCijuNHxkYBTAXWa4_g=w320-h160-no Trop cher, trop peu utile : l’HÔPITAL D’INSTRUCTION DES ARMÉES DE PARIS, fondé en 1796, précurseur d’une spécificité française enviée à l’étranger, est devenu un poids. Cet établissement d’excellence est connu ...
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
L'ÉTAT PRÊT À VENDRE 20% DE LA FRANÇAISE DES JEUX
7 SEPTEMBRE 2014 LE FIGARO
.
L'ÉTAT QUI POSSÈDE 72% DE LA FDJ RÉFLÉCHIT À UNE VENTE D'ENVIRON 20% DE LA SOCIÉTÉ. UNE CESSION QUI RAPPORTERAIT ENTRE 300 ET 400 MILLIONS D'EUROS
.
LA FRANÇAISE DES JEUX (FDJ) restera-t-elle une entreprise publique? Selon LE MONDE, l'État envisage de vendre une partie des 72 % qu'il possède dans la société. Au ministère de l'Économie, on reconnaît qu'une cession partielle de la FDJ est envisageable. Désormais, il n'est plus tabou pour un gouvernement de gauche d'envisager de réduire sa participation dans un opérateur public. Selon nos informations, l'État réfléchit à une vente d'environ 20 % de la FDJ. Pas plus, car les pouvoirs publics tiennent à rester majoritaires dans cette entreprise de jeu, un secteur éminemment sensible où la sécurité des transactions et la lutte contre l'addiction plaident pour que l'État ait un vrai droit de regard.
.
Mais la cession de 20 % de l'exploitant du Loto et de l'EURO MILLIONS permettrait d'engranger de substantielles rentrées. Selon les estimations, elle rapporterait entre 300 et 400 millions d'euros. Cette valorisation tient compte des bons résultats de la FDJ : son chiffre d'affaires (12,3 milliards d'euros) a été presque multiplié par deux depuis 2000. Cette manne, FRANÇOIS HOLLANDE a déjà précisé à quoi elle serait affectée : l'État compte utiliser le fruit des cessions de ses participations dans des entreprises publiques pour financer son programme de construction de 25.000 logements intermédiaires d'ici à 2017.
.
Cet été, l'AGENCE DES PARTICIPATIONS DE L'ÉTAT (APE) a lancé un appel d'offres pour choisir la banque d'affaires qui sera chargée de la cession de 20 % de la FDJ. Pour l'instant, ce processus n'a pas abouti. Initialement, l'État envisageait de boucler la vente d'ici à la fin de l'année. Depuis, le dossier a pris un peu de retard. On parle désormais du printemps 2015 pour mener à bien cette cession. Le départ, début juillet, de DAVID AZÉMA, directeur général de l'APE, est peut-être l'une des raisons de ce retard à l'allumage. Son remplaçant, RÉGIS TURRINI, n'a pris ses fonctions que début septembre. Ce projet de l'État d'alléger sa participation dans la FDJ intervient dans un contexte particulier : patron de la FDJ depuis quatorze ans, CHRISTOPHE BLANCHARD-DIGNAC, dont le mandat arrive à échéance le 21 octobre, est candidat à sa succession. Mais d'autres prétendants (FLORENCE PARLY, MIREILLE FAUGÈRES, MARC SCHWARTZ, ANDRÉ MARTINEZ…) lui disputeraient cette place très prisée.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
LE PAYS DE LOIRE VEND SON THEATRE A CHOLET
https://lh3.googleusercontent.com/ebPGEeL25cpKTEt_RLxVXjJ6V8xBQMGzsPZil0j-CcGeBofM4f3wpg3KfOMRNwcCygFImH36JDAwu_TXmEnI8uFAnGrCv_DLJAVuPZhCcVvyhYvGdi9pBL3tO-eI1jNe82wlPnn27Yzor5Q8dls41PWquuZELLFif4VKGGpsI0V5o5N6Bp4r2z1nOM71Hix9rCh3UborHvak66QuTL2H5MmtXRqlvr2nWF6QUDcIHbVBQEIoB6c6KlOgmPyK4hRFaYQ2EM-N2tmL9XsA4iDPBPzfZ_m7USnlUWMj3-hfKLXrgthXaPVKg09Ibpnle69Mi-MX7FQh0-4HyIxrVXiPXqcx6g2-VWtwfydLAWP9BEb6QB8d0bYli6b3ghB9Lp01DUn6rr2EkshTzA-Aj0HKJ23Cmo1URren7KudBE8S9wkwhpG0FxR9KzpDFg9f_AChbD6_odLXFgTuw1mhL0uuTkjJDuL9if5G6XJuQWUlqikr9kpC9KegAHuK-2AnVsqtOUdS9vcv4YBXWW0nKyOw5Ph6lXw0Vs8BLE55a3fNA2irIWOa6bEfLsS3oRhav3qFcdJcvQ=w640-h579-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/GRhK9j4O14nHBIDIWxmBryj8f6HnL093Pyx39QYMWlRSg0E0lWZ3auqHBvrkrV-WudUVaHsCswmQZGAw5EbvhesjwIDKCpNpE7jcvUVskP3nchFcdgdaX3RrexQd6eorKOo5DkZbnMcakDExaGDEcdwGVOGGV5kneefhTMGL8SrNeieSeFSNekz_aZrmwDM4sePCtc-0W4MnJ-AaEZACJzGDHilyxnRlllhF4Fo1kfr3QczK3exDiT8PTOLEiLfOLG2AX6ekhBjYEB2HwKj3-qe_Nj2fdHd4-PHF35D0zbBp37AEDwJLc7DHU2bGNkhx1jHmBVFcyp39ueUJmkVDG6HnDfd5gXDtd7RyAoft-MqxGKBnMNtCKBAlASqFVmpo3gQLu31GIl1ozIC3By8X2FgYvjZYDx0_kxXEkaeme2zsEIdtiq7Q0OkXaD5qpBbiq__4WdL7D-KW3FFFVLeOIpL8oP5amMbPfVEa-0s1wJzV-Mde0EHKLKkrYgSTdq-BchGvlnFovgyNGFliEtMhTVOBDt-0ye5F7CebRnhseTPsv1KI9w-7gNeJtF-D-epGEw8PiA=w122-h125-no
.
.
  L’ÉTATFRANÇAIS MET EN VENTE UN SOMPTUEUX IMMEUBLE À NEW YORK
6 AOÛT 2014 LIBERATION
.
Le bâtiment de sept étages, situé sur la 5e AVENUE, est estimé à 24 millions d'euros.
.
L’État français se sépare d’un immeuble de sept étages situé sur la 5e AVENUE à NEW YORK, l’une des plus prestigieuses adresses au monde, et évalué à 32,5 millions de dollars (24 millions d’euros), selon le Journal officiel paru mercredi.
.
«Par arrêté du SECRÉTAIRE D’ÉTAT CHARGÉ DU BUDGET AUPRÈS DU MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS en date du 29 juillet 2014, est autorisée la cession de l’immeuble dont l’adresse principale est 1143 5th AVENUE, NEW YORK (ÉTATS-UNIS), composé de sept étages» (en comptant le rez-de-chaussée), lit-on dans le Journal officiel.
.
L’immeuble comporte un appartement de trois pièces d’une surface de 92 m2, cinq appartements de cinq pièces d’une surface de 157m2 chacun et un duplex de huit pièces d’une surface de 252 m2.
.
L’agence immobilière new-yorkaise en charge de la transaction affichait mercredi sur son site internet un prix de 32,5 millions de dollars et une photo de l’élégante façade en briques rouges de cet immeuble datant de 1923, doté d’une vue sur Central Park. «Le bien a été maintenu dans un état impeccable par son propriétaire», selon l’agence qui a débuté les visites en avril.
.
Très récemment, l’État avait vendu un autre appartement somptueux à NEW YORK, un duplex de 18 pièces sur PARK AVENUE, pour 70 millions de dollars (52 millions d’euros). Il s’agissait de la RÉSIDENCE DE L’AMBASSADEUR DE FRANCE AUX NATIONS UNIES.
.
Cette cession a d’ailleurs lancé un feuilleton immobilier puisque l’actuel ambassadeur FRANÇOIS DELATTRE recherche toujours un logement, après l’échec de l’achat par la FRANCE d’un nouvel appartement de prestige.
.
L’acquisition aurait capoté en raison de l’opposition d’autres occupants de l’immeuble concerné, inquiets selon la presse à la fois de la perspective de nombreuses réceptions, et des exigences en termes de sécurité comme d’immunité diplomatique attachées à la venue du nouveau propriétaire.
.
.
.

Aucun commentaire: